•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grande manifestation au Minnesota contre la canalisation 3 d'Enbridge

Winona LaDuke parle avec des policiers sous l'oeil de journalistes.

La militante autochtone Winona LaDuke discute avec des policiers au Minnesota en amont des manifestations contre la ligne 3 d'Enbridge.

Photo : AFP / KEREM YUCEL

Des centaines de manifestants se sont rassemblés lundi dans le nord du Minnesota pour s’opposer aux efforts d’Enbridge pour remplacer son oléoduc vieillissant.

Les vidéos sur les pages Facebook de groupes environnementaux et autochtones montrent des personnes enchaînées aux machines à une station de pompage de l’entreprise.

D’autres bloquent les voies d’accès en chantant : Arrêter la Ligne 3, et : L’eau est la vie. Ils incitent également le public à se rallier à leur cause et à contacter le président américain Joe Biden pour lui demander d’intervenir.

Pression des opposants

Les opposants au projet dont Honor the Earth et MN350 affirment que le pipeline de remplacement, qui transporterait du pétrole des sables bitumineux et du pétrole brut, aggraverait les changements climatiques et poserait des risques de déversement dans les zones où les Autochtones récoltent du riz sauvage, chassent, pêchent, cueillent des plantes médicinales et revendiquent des droits issus de traités.

Le rassemblement appelé Rassemblement des peuples des traités (Treaty people gathering) se voulait la plus grosse manifestation à ce jour contre le projet. Des célébrités américaines comme Jane Fonda et Rosanna Arquette ont apporté leur soutien aux manifestants. 

Les opposants au projet ont déclaré qu'ils feraient tout ce qui était en leur pouvoir pour bloquer l'achèvement du projet, malgré le risque d'être arrêtés.

Jane Fonda tient une pancarte représentant le président américain Joe Biden avec l'inscription en anglais: "De quel côté êtes-vous?"

L'actrice américaine et militante Jane Fonda s'est joint aux manifestants à Solway au Minnesota.

Photo : Associated Press / David Kolpack

Un responsable des forces de l’ordre de la région, la Northern Lights Task Force, n’a pas voulu fournir une estimation du nombre de personnes présentes au rassemblement. 

La construction continue

Dans une réponse par courriel, Enbridge a affirmé que la construction avait dû être suspendue à un endroit, mais qu’elle continuait sur les plus de 480 km de pipelines dans le nord du Minnesota.

La canalisation 3 transporte du pétrole brut canadien venant de l'Alberta. Elle touche un coin du Dakota du Nord en traversant le nord du Minnesota jusqu'au terminal d'Enbridge à Superior, dans le Wisconsin. Les segments de remplacement du Canada et du Wisconsin transportent déjà du pétrole. Environ 60 % du segment du Minnesota est achevé.

Le tracé de la canalisation 3 de l'entreprise Enbridge.

Le tracé de la canalisation 3 de l'entreprise Enbridge.

Photo : Radio-Canada

Nous reconnaissons que les gens ont une opinion divisée sur l’énergie que nous utilisons et qu’ils ont le droit d’exprimer cette opinion en toute légalité. Plusieurs des groupes impliqués dans ce rassemblement ont pris part au processus d’évaluation et ont exprimé leur opinion au cours des six dernières années. Nous les avons entendus et avons agi en conséquence , a indiqué l’entreprise.

Nous espérions que toutes les parties puissent accepter le résultat de l’évaluation scientifique et des multiples approbations obtenues, ajoute-t-elle.

La compagnie soutient que l’oléoduc datant des années 1960s se détériore. Elle ajoute qu’une nouvelle ligne en acier plus résistant assurerait un acheminement plus sécuritaire du pétrole vers les raffineries américaines.

La nouvelle canalisation doit également lui permettre d’augmenter la capacité de transport de son oléoduc.

Processus judiciaire en cours

Malgré la requête des manifestants, le président américain n’a pas pris position sur ce dossier. Le gouverneur démocrate du Minnesota, Tim Walz, laisse pour sa part le processus judiciaire se dérouler.

La Cour d'appel du Minnesota devrait statuer d'ici le 21 juin si Enbridge a suffisamment prouvé la raison d’être à long terme du projet.

Cette instance du tribunal a le pouvoir de suspendre les travaux du pipeline de la Ligne 3. Le Corps de génie de l'Armée américaine, la Commission des services publics du Minnesota et l’Agence de contrôle de la pollution du Minnesota ont chacun donné leur aval au projet de l'entreprise Enbridge l'année dernière.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !