•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un investissement de taille pour l'achat de 450 autobus électriques pour OC Transpo

OC Transpo espère que son parc de véhicules de transport en commun soit entièrement électrique d'ici 2036.

Des autobus d'OC Transpo dans le stationnement d'un stade sportif le matin.

La Banque de l'infrastructure du Canada prévoit investir 400 millions de dollars pour l'achats d'autobus électriques à Ottawa.

Photo : CBC/Francis Ferland

Radio-Canada

La Ville d’Ottawa poursuit ses démarches pour électrifier les différents véhicules de son service de transport en commun.

En mars, le gouvernement fédéral s’est engagé à investir 2,75 milliards de dollars afin de soutenir les municipalités pour l’électrification de leurs réseaux de transport en commun.

Lundi, la Municipalité a annoncé une entente de principe qui prévoit un investissement de 400 millions de dollars de la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) pour l’acquisition de 450 autobus électriques.

Les véhicules zéro émission devraient être intégrés au système d’OC Transpo d’ici 2027. Le prêt de la BIC couvrira les coûts d’investissements initiaux plus élevés des véhicules électriques comparativement aux autobus au diesel, précise la Ville d'Ottawa. L’investissement de la BIC pourrait être combinée avec une demande de financement du Fonds permanent pour le transport en commun d’Infrastructure Canada.

Il s’agit du deuxième engagement d’investissement de la BIC auprès d’une grande municipalité. 

Chaque autobus électrique à batterie permettra d’économiser 35 000 litres de carburant chaque année, ce qui correspond à la consommation annuelle d’un autobus diesel conventionnel, peut-on lire dans un communiqué conjoint de la Ville d'Ottawa et de la BIC

La Ville publiera un rapport qui sera examiné par la Commission du transport en commun le 16 juin 2021, demandant l’approbation du Conseil municipal d’Ottawa de conclure une entente avec BIC.

Dans le cadre du budget d’immobilisations 2022 de la Ville, OC Transpo recommandera l’achat de 74 autobus électriques à batterie de 40 pieds et l’infrastructure de recharge requise, pour une mise en service en 2023.

OC Transpo recommande aussi que tous les achats futurs d’autobus soient des autobus à émission zéro.

De 2022 à 2027, des véhicules électriques pourraient être mis en service progressivement, pour atteindre l'objectif de 450 véhicules. À long terme, OC Transpo espère que son parc de véhicules de transport en commun soit entièrement électrique d'ici 2036.

Avec l’élimination progressive des autobus au diesel à mesure qu’ils atteignent leur fin de vie, OC Transpo pourrait atteindre une flotte d’autobus à émission zéro d’ici 2036, peut-on lire dans une note de service de la ville.

Un air plus pur, des rues plus calmes et une planète sûre pour nos enfants - voilà notre objectif, écrit Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités par voie de communiqué. 

Cela est conforme à notre engagement de mettre en service 5 000 autobus à zéro émission supplémentaires partout au pays. Cela fait partie du plan du gouvernement de créer des emplois de qualité, de relancer l’économie, de lutter contre les changements climatiques et de bâtir des collectivités plus inclusives, précise Mme McKenna. 

Remplacer les autobus diesel par des autobus électriques à batterie est l’une des mesures les plus efficaces que nous puissions prendre pour atteindre l’objectif d’Ottawa de réduire de 100 % les émissions de gaz à effet de serre provenant des opérations de la Ville d’ici 2040, a écrit de son côté le maire d’Ottawa Jim Watson.

4 autobus sur les routes cet automne

Quatre autobus électriques à grande autonomie de 40 pieds doivent sillonner les rues de la capitale fédérale dès l’automne dans le cadre d'un projet pilote déjà autorisé par le conseil municipal.

Ce projet pilote est évalué à 9,3 millions de dollars qui financeront l'achat des autobus électriques et la mise en place de l’infrastructure nécessaire à leur fonctionnement.

Celle-ci comprend l’installation de bornes de recharge de batteries au garage St-Laurent et la modernisation du système d'alimentation électrique du garage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !