•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Première Ligue canadienne présentera ses matchs pendant un mois à Winnipeg

Plan au dessous des genoux d'un joueur de soccer, qui a le pied sur un ballon.

Plan au dessous des genoux d'un joueur de soccer, qui a le pied sur un ballon.

Photo : iStock

Alexia Bille

La Première Ligue canadienne (PLC) amorcera sa saison dès le 26 juin à Winnipeg. La capitale du Manitoba accueillera les 32 premiers matchs du calendrier.

Chacune des huit équipes du circuit disputera huit matchs entre le 26 juin et le 24 juillet.

La Ligue a réitéré son objectif de présenter un calendrier complet de 28 parties pour toutes ses équipes. Elle espère pouvoir retourner à un modèle où les parties ont lieu dans les stades des équipes après les matchs prévus à Winnipeg jusqu'au 24 juillet.

J'ai demandé à nos équipes de rester flexibles, a mentionné le commissaire de la Première David Clanachan.

Tous les matchs prévus à Winnipeg auront lieu au IG Field, le domicile du Valour FC et des Blue Bombers dans la Ligue canadienne de football (LCF).

Le stade Investors Group Field.

Le stade Investors Group, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Chris Glover

David Clanachan a indiqué que sa ligue avait reçu des offres de 11 villes pour accueillir la première portion du calendrier. Des villes situées dans cinq provinces canadiennes, aux États-Unis, en Europe et dans les Caraïbes ont démontré de l'intérêt dans ce dossier.

Nous voulions rester ici (au Canada), a souligné le commissaire. C'était important pour nous de le faire pour nos partisans.

Le fait de présenter la première partie de sa saison au Canada permettra aussi à la Première Ligue canadienne d'avoir plus de flexibilité si les mesures restrictives liées à la pandémie étaient assouplies plus rapidement, selon M. Clanachan.

Nous voulons retourner dans nos marchés locaux le plus rapidement possible, afin de pouvoir retrouver nos partisans, a-t-il dit. Nous pouvons voir la lumière au bout du tunnel. Elle est encore loin, mais nous pouvons la voir.

La saison de la PLC devait s'amorcer le 22 mai, mais la pandémie a forcé la ligue à repousser ses premiers matchs.

L'année dernière, la deuxième saison de l'histoire de la PLC a pris la forme d'un tournoi près de Charlottetown, sur l'Île-du-Prince-Édouard, du 13 août au 9 septembre.

Le Forge d'Hamilton avait alors défendu son titre acquis lors de la première saison de la ligue, en 2019.

L’espoir du Valour FC et de ses partisans

Pour l'entraîneur des gardiens de but du Valour FC, Patrick Di Stefani, l’équipe winnipégoise a l’avantage du terrain. On joue à la maison donc on défend notre territoire. On connaît les moindres recoins du stade , explique M. Di Stefani.

Un avantage qui est d’autant plus important que le club affrontera le tenant du titre, le Forge d'Hamilton, pour son premier match. « Sur les deux saisons précédentes, c’est eux qui ont gagné le championnat. Mais c’est bien de jouer directement contre eux. Les grosses équipes il vaut mieux les affronter en début de saison, comme ça on sait à quoi s’attendre », ajoute l'entraîneur.

Si le but du club de soccer est bien sûr de gagner la compétition, Patrick Di Stefani évoque également des objectifs annexes. Si on ne gagne pas, on aimerait au moins finir dans le top 3, dit M. Di Stefani. On voudrait également gagner deux matchs d’affilés, ce qui n’est pas arrivé depuis le début du Valour FC.

Les partisans de l’équipe winnipégoise se réjouissent du lancement de cette saison à domicile.

Pour le supporteur Éric Zogbi, ne pas pouvoir aller dans les gradins alors que les matchs auront lieu au Manitoba est un peu difficile, mais il garde espoir. La situation sanitaire est imprévisible donc on espère que les choses s’améliorent et qu’on puisse aller voir quelques matchs , confie M. Zogbi.

Ce qui me manque le plus, c’est être dans les gradins et crier pour encourager mon équipe ou leur crier dessus quand ils m’énervent

Une citation de :Éric Zogbi, supporteur du Valour FC

Cette nouvelle saison n’est pas seulement une occasion de se divertir pour le passionné de soccer, Erwan Bouchaud. C’est aussi une étape très importante pour le développement et le rayonnement du soccer canadien.

C’est une ligue qui est encore très jeune, dans un pays où il y a d’excellents joueurs de soccer. Donc tout est encore en train de se structurer , assure M. Bouchaud.

Pour lui, cette compétition peut permettre aux joueurs du pays de s’améliorer pour que des équipes canadiennes puissent se qualifier pour des compétitions plus importantes.

Le niveau de jeu au Canada a déjà énormément augmenté, donc c’est très important que le soccer puisse reprendre , conclut-il.

Avec les informations de La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !