•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conseils scolaires d’Ottawa disent « non » aux remises des diplômes en présentiel

Un groupe d'étudiants lors de leur cérémonie de remise des diplômes.

Le Conseil scolaire du district d’Ottawa-Carleton (OCDSB) et le Conseil scolaire catholique d’Ottawa (OCSB) souligneront la fin de l'année scolaire en mode virtuel (archives).

Photo : The Associated Press / Mark Felix

Radio-Canada

Les deux plus grands conseils scolaires d’Ottawa iront de l’avant avec des remises des diplômes virtuelles. Le gouvernement de l’Ontario a demandé mercredi, en point de presse, aux conseils scolaires d’assurer des cérémonies de remise des diplômes aux élèves, à l’extérieur.

Le Conseil scolaire du district d’Ottawa-Carleton (OCDSB) et le Conseil scolaire des écoles catholiques d’Ottawa (OCSB) mettent de côté la possibilité des célébrations en personne pour souligner la fin de l’année scolaire.

Nous ne pensons pas qu’il est possible d’avoir 200 à 300 étudiants à l’extérieur pour une remise des diplômes, a déclaré l’OCSB par voie de communiqué. Même lors des années sans pandémie, nous ne privilégions pas cette option [notamment] en raison de la logistique liée aux chaises, à la scène, à l’équipement, a ajouté le Conseil, tout en mentionnant les risques associés à la pluie.

Le Conseil catholique prévoit une cérémonie virtuelle. Ensuite, les élèves se rendront à l’école pour prendre des photos et obtenir leur diplôme tout en portant leur toge et leur mortier.

Dans une lettre envoyée vendredi, l’OCDSB a informé les parents de cette feuille de route. L’OCDSB va aussi examiner les possibilités pour des aspects en personne, sécuritaires, peut-on y lire.

Des étudiants dévastés

Des étudiants comme Adna Osman sont déçus par les décisions des conseils scolaires.Cette année, nous n’avons pas eu grand-chose. Nous n’avons rien eu de ce qu’on pensait avoir, a témoigné la finissante de l’école secondaire Earl of March, à Kanata.

C'est comme si ça a été la lumière au bout du tunnel, [l'éventualité] d’avoir notre remise des diplômes.

Une citation de :Adna Osman, finissante de l'école Earl of March

C’est juste vraiment malheureux, s'est désolée l’étudiante.

Les deux enfants de Christopher Watchorn vont obtenir leur diplôme d’ici la fin de l’année scolaire. Sa fille de 12 ans, qui est en sixième année à l’école Elmdale, à Nepean, était particulièrement dévastée par la nouvelle.

M. Watchorn a raconté en entrevue que sa fille avait été choisie comme major de promotion de sa classe et était très excitée de participer à une remise des diplômes en personne.

Quelques jours plus tard, quand l’OCDSB a dit ne pas pouvoir tenir de cérémonie en présentiel, elle était dévastée, a dit le père de famille. Elle avait perdu cette opportunité d’obtenir son diplôme, de voir ses amis, de se lever et de parler devant sa classe.

Avec les informations de Ryan Patrick Jones, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !