•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Capitale-Nationale arrive deuxième au Québec quant à la couverture vaccinale

La ville de Québec vue d'un paquebot sur le Saint-Laurent.

Après la Gaspésie, c'est dans la région de la Capitale-Nationale que le taux de vaccination est le plus élevé au sein de la population.

Photo : Carl Tremblay

La bonne allure de la vaccination dans la Capitale-Nationale fait assurément des jaloux ailleurs au Québec. Avec 68,1 % de la population totale déjà vaccinée avec une dose, la région dépasse la moyenne provinciale de 64,5 %, au point où la Capitale-Nationale se hisse sur la deuxième marche du podium vaccinal québécois, derrière la Gaspésie.

En comptant les prises de rendez-vous, le taux de couverture s’élève à 73 % au sein de la population générale.

Chez les adultes, l’objectif de 75 % est déjà atteint, alors que 79 % des 18 ans et plus ont reçu une première injection contre la COVID.

En additionnant les adultes inscrits sur Clic Santé, cette proportion grimpe à 84 %.

Malgré la réponse encourageante dans la Capitale-Nationale, la campagne vaccinale n’entend pas ralentir la cadence.

Une vaccinatrice prépare une dose pendant qu'une autre donne des instructions au chauffeur qui recevra le vaccin.

La vaccination à l'auto a commencé samedi dans le stationnement souterrain du PEPS de l'Université Laval.

Photo : Radio-Canada / Erik Chouinard

Le CIUSSS commence la vaccination en milieu scolaire lundi, au moment où déjà 76 % des adolescents de 12 à 17 ans ont soit reçu une première dose, soit pris rendez-vous pour le faire.

Les autorités promettent que la vaccination des ados aura des airs de fête.

Objectif : les féliciter pour leur patience et pour tous les sacrifices faits dans la dernière année, indique le CIUSSS par courriel.

Nos jeunes seront nos vedettes, nos célébrités. Nous sommes fiers d’eux et nous le soulignerons par « une foule de petites attentions ».

Les jeunes vont vraiment vivre une expérience particulière sur nos sites, assure Patricia McKinnon, la responsable de la campagne vaccinale de la Capitale-Nationale.

Patricia McKinnon, la responsable de la campagne de vaccination du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Patricia McKinnon, la responsable de la campagne de vaccination du CIUSSS de la Capitale-Nationale

Photo : Radio-Canada / Erik Chouinard

La vaccination en milieu scolaire se poursuivra pendant deux semaines.

Le départ du vaccin-o-bus

Le vaccin-o-bus prendra la route au début du mois de juin.

Le vaccin-o-bus prendra la route au début du mois de juin.

Photo : Courtoisie/CIUSSS de la Capitale-Nationale

La clinique de vaccination roulante mise en place par le CIUSSS, baptisée vaccin-o-bus, prendra aussi la route lundi.

Elle ira là où se trouvent des personnes moins enclines à prendre rendez-vous sur Clic Santé ou à se rendre dans une clinique de vaccinations sans rendez-vous.

Tout est possible, indique le CIUSSS. Le vaccin-o-bus pourrait ainsi rouler jusqu’au parvis de l'église Saint-Roch pour rejoindre une clientèle plus désaffiliée, au parc Victoria pour rejoindre les plus jeunes, au Grand Marché de Québec et aux plaines d'Abraham.

Plusieurs personnes rassemblées dans le parc.

Depuis le retour des beaux jours, le parc Victoria est particulièrement prisé par la jeunesse de Québec.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

La baie de Beauport et Le Festif! de Baie-Saint-Paul se trouvent aussi sur l’itinéraire de la clinique roulante.

Deuxième dose avancée

Un homme et une femme attendent leur tour dans un centre de vaccination.

La proportion de Québécois vaccinés augmente de jour en jour.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Dès lundi, les octogénaires pourront également avancer l’obtention de leur deuxième dose de Pfizer et de Moderna sur Clic Santé. 

Par ailleurs, quelque 1200 doses d’AstraZeneca seront disponibles demain aux centres de vaccination du Relais, des Galeries de la Capitale et de l’aréna Marcel-Bédard, à Beauport, pour celles et ceux qui veulent obtenir une deuxième injection.

Il faut avoir obtenu sa première dose au moins huit semaines auparavant pour être admissible à la deuxième.

Une vue en plongée montrant les aires d'attente et les cubicules de vaccination dans un immense centre de vaccination aménagé dans le Centre de foires d'ExpoCité.

Il est possible de recevoir sans rendez-vous une première dose de Pfizer dimanche, à compter de 13 h, au centre de vaccination d'ExpoCité.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Par ailleurs, 250 doses de Pfizer sont disponibles dimanche, sans rendez-vous, au centre de vaccination d’ExpoCité, entre 13 h et 17 h.

Lundi, c’est au centre communautaire de Saint-Marc-des-Carrières que les gens pourront obtenir une première dose de Pfizer, sans rendez-vous. Il y en aura 120 disponibles.

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale précise qu’il sera bientôt possible d’obtenir la deuxième dose des vaccins Pfizer et Moderna sans rendez-vous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !