•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau roman graphique mi’kmaq à l’Île-du-Prince-Édouard

Une bande dessiné où deux autochtones de dos regardent une crevasse à l'intérieur d'une montage. On se demande s'ils vont s'y aventurer ou non.

Le roman graphique de Riley Bernard raconte comment les légendes mi'kmaq ont traverser les épreuves du temps.

Photo :  Courtoisie / Riley Bernard

Radio-Canada

L’artiste Riley Bernard de l’Île-du-Prince-Édouard a reçu une bourse de 1000 dollars pour travailler sur un roman graphique qui raconte l’histoire de chefs mi'kmaq dotés de pouvoirs surhumains.

Le jeune homme de 27 ans estime que les légendes folkloriques mi'kmaq ne sont pas assez connues. Son souhait est d’y remédier, en racontant les légendes de chamans et de héros mi’kmaq.

Riley Bernard.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

C’est avec une subvention d’un programme provincial de soutien aux artistes autochtones que Riley Bernard pourra réaliser son roman graphique.

Photo : Courtoisie / Riley Bernard

Pour son œuvre, il a été inspiré par un livre du XIXe siècle intitulé Legends of the Micmacs, écrit par le missionnaire canadien Silas Tertius Rand.

Ce dernier y retrace les histoires et les légendes que lui partageaient les chefs mi’kmaq de l’époque.

J’en ai lu quelques-unes et je me suis demandé : pourquoi ne pas en faire une bande dessinée ?, dit Riley Bernard . Je suis certain que ça va captiver l’imagination des gens.

Des pouvoirs surhumains légendaires

Les histoires du roman de Riley Bernard ont pour sujet les chefs et les capitaines des villages mi'kmaq, dont certains avaient des superpouvoirs.

Ils ont cette capacité à exploiter le pouvoir à la fois en eux ou à l’extérieur d’eux, dit l’artiste graphique. Certains d’entre eux peuvent devenir invisibles.

Il s’agit essentiellement d’histoires de survie. Si vous allez dans les bois, votre vie est constamment en danger.

Une citation de :Riley Bernard, artiste

Travailler sur ce roman graphique a été très instructif, selon Riley Bernard.

Se replonger dans l’histoire et découvrir toutes ces choses sur le peuple mi'kmaq, c’est vraiment impressionnant. C’est presque une révélation, souligne-t-il.

C’est comme un tout autre monde historique dont personne n’a jamais entendu parler avant, à moins d’avoir grandi dans les communautés mi'kmaq.

Des illustrations du roman graphique de Riley Bernard.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des illustrations du roman graphique de Riley Bernard.

Photo :  Courtoisie / Riley Bernard / CBC

Riley Bernard affirme que le folklore est un élément important pour garder une culture vivante, et qu’il n’y a malheureusement pas eu beaucoup d’histoires sur le peuple mi'kmaq.

Il souhaite terminer son roman graphique bientôt.

Avec les informations de Yakosu Umana de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !