•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d’accusations contre deux policiers qui sont intervenus lors d’un drame familial

Des véhicules d'urgence stationnés devant une maison

Une femme enceinte avait été tuée et trois personnes, dont deux petits garçons, avaient été blessés.

Photo : Radio-Canada / Michael Charles Cole/CBC News

Radio-Canada

L’Unité des enquêtes spéciales (UES) ne portera pas d’accusations contre des agents de la Police régionale de York qui ont abattu un homme de 37 ans, lors d’une intervention pour un drame familial en février.

Les policiers avaient été appelés à une résidence d’East Gwillimbury, au nord-est de Toronto.

Ils ont trouvé une femme blessée à l’extérieur. Le corps de la conjointe de l’homme, qui était enceinte, était sur la galerie.

Quand ils sont entrés, l’homme tenait un enfant de 2 ans blessé au couteau.

Il a frappé le petit garçon et s’est mis à poignarder un autre enfant. Les policiers ont tiré et ont atteint le suspect mortellement.

Les agents avaient trouvé une femme blessée à l’extérieur. Le corps de la conjointe de l’homme, qui était enceinte, était sur la galerie.

La femme qui était blessée et les deux petits garçons ont survécu.

L’Unité des enquêtes spéciales (UES) estime qu’il n’y a aucun motif de croire qu’un agent ait commis un acte criminel en lien avec la mort de l’homme.

Son directeur, Joseph Martino, estime qu’ils ont probablement sauvé la vie des deux petits garçons.

L’UES enquête lorsqu’un citoyen est tué ou gravement blessé lors d’une intervention policière ou encore lorsqu’il y a des allégations d’agression sexuelle contre un agent.

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.