•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Convaincre les régions rurales, le grand défi du NPD albertain

Un homme avec un chapeau cowboy tient un micro. À ses côtés, un homme et une femme sourient. Derrière se trouve une foule de personnes ainsi que le drapeau de l'Alberta.

Rachel Notley avait obtenu l'appui du champion canadien de rodéo Denny Hay en 2019.

Photo : Radio-Canada / Nelly Albérola

Pour espérer reprendre le pouvoir en 2023, le Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Alberta devra remporter davantage de circonscriptions à Calgary, mais aussi dans les régions rurales, une tâche ardue.

Le parti s’y est attelé samedi après-midi lors de son congrès virtuel.

Cam Gardner, conseiller de la municipalité de Ranchlands qui s’est présenté comme candidat du NPD en 2019, croit que le potentiel du NPD hors des grandes villes est tangible : Les Albertains ont perdu confiance en Jason Kenney et les problèmes s’empilent en milieu rural : charbon, médecins en milieu rural, programme scolaire.

Karen Shaw, conseillère municipale du comté de Sturgeon depuis 2007, croit que les Albertains des régions rurales ont été déçus par un manque d’authenticité de la part de Jason Kenney.

Il ne suffit pas de mettre une chemise à carreaux pour être rural.

Une citation de :Karen Shaw, conseillère municipale, comté de Sturgeon

Tout comme elle, Shannon Phillips, députée de Lethbridge-Ouest, insiste sur le fait que les Albertains sont plus progressistes que beaucoup le croient. Il y a là un grand potentiel pour recruter des membres et des partisans, selon elles.

Ces derniers mois, le NPD a établi des associations de circonscription notamment dans Livingstone-MacLeod, Rimbey-Rocky Mountain House-Sundre et Chestermere-Strathmore. Cinq autres assemblées générales fondatrices en régions rurales sont prévues prochainement.

Rachel Notley pas assez présente en milieu rural

Léo Piquette a été élu sous la bannière néo-démocrate en 1986 dans la circonscription rurale d’Athabasca-Lac La Biche. À l’époque, ils n’étaient que trois élus orange sur 16 à siéger hors des grandes villes. Il se dit déçu de ne pas avoir vu Rachel Notley visiter les régions rurales fréquemment lorsqu’elle était au pouvoir.

Image d'archives de Léo Piquette.

Léo Piquette, ancien enseignant, était député du Nouveau Parti démocratique de l'Alberta dans les années 1980.

Photo : Radio-Canada

C’est pourquoi j’étais impressionné par son père : il passait beaucoup de temps avec les fermiers conservateurs. Il parlait à tout le monde. Rachel Notley a concentré son élection dans les villes [en 2019] , affirme Léo Piquette. C’est une erreur que j’ai vue. Je souhaite qu’elle ne la répète pas.

Je crois que Rachel Notley a appris depuis la dernière élection.

Une citation de :Léo Piquette, député néo-démocrate de 1986 à 1989

Léo Piquette se dit encouragé de la voir tenir des événements par exemple à Camrose. Il lui recommande d’essayer de trouver des alliés en régions rurales, qui parleront pour vous , affirme-t-il. Le contact personnel, c’est numéro un en régions rurales , affirme-t-il.

Gabrielle Blatz-Morgan attribue d’ailleurs sa victoire comme conseillère municipale de Wetaskiwin en 2019 à son travail de terrain. Quand je me suis présentée, j’avais 23 ans et je suis une femme autochtone. Pour certains c’étaient des barrières, les gens ne voudraient pas nécessairement voter pour moi , se rappelle-t-elle.

Pour gagner, il faut être sur le terrain avec les gens. La politique, ce n’est pas de grimper dans une tour d’ivoire.

Une citation de :Gabrielle Blatz-Morgan, conseillère municipale de Wetaskiwin

Il faut dire aux gens autour de nous que nous nous soucions des mêmes problèmes qu’eux et leur demander quelles sont les solutions pour régler, selon eux. Il faut avoir de l’empathie , continue Gabrielle Blatz-Morgan.

Le congrès virtuel du NPD se poursuit dimanche, notamment avec le vote de confiance envers Rachel Notley.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !