•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les dons affluent au centre d'amitié autochtone de Kamloops

Un groupe de personnes devant le bâtiment de la société.

La Société d’amitié autochtone de Kamloops souhaite utiliser cet argent pour construire un nouveau centre et étendre ses services.

Photo : Gracieuseté de la Société d'amitié autochtone de Kamloops

Radio-Canada

Une collecte de fonds en ligne pour la Société d’amitié autochtone de Kamloops (KAFS), en Colombie-Britannique, a vu son volume de dons gonfler, passant de 1500 $ à près de 80 000 $ en moins d'une semaine.

Les organisateurs pensent que l'attention et la générosité sont en grande partie dues à l'annonce de la Première Nation Tk'emlúps te Secwépemc concernant la récente découverte de restes d’enfants enterrés aux abords du pensionnat autochtone de Kamloops.

Les fonds serviront à construire un nouveau centre d'amitié où la société pourra continuer à offrir ses services ainsi qu’étendre et développer de nouveaux programmes, selon la directrice générale Vicki Michaud.

Elle dit que leur bâtiment actuel dans le sud de la ville est dans un état lamentable.

Les gens donnent tellement d'argent, et ça arrive toutes les 10 minutes.

Une citation de :Vicki Michaud, Société d'amitié autochtone de Kamloops

Si la société parvient à obtenir le financement, elle construira jusqu'à cinq étages de logements abordables qui seront rendus accessibles aux personnes âgées, aux mères célibataires et aux familles autochtones.

Mme Michaud dit que le centre a été inondé de courriels et d'appels téléphoniques offrant de l'aide depuis que la Première nation Tk'emlúps te Secwépemc a fait l’annonce de la découverte.

C'est incroyable la façon dont les gens essaient de soutenir notre centre d'amitié et de se soutenir mutuellement. En retour, nous fournirons le soutien à tous ceux de notre peuple qui en ont besoin , assure-t-elle.

D'après Mme Michaud, certains des aînés et du personnel du centre sont des survivants des pensionnats autochtones.

Nous sommes là pour soutenir quiconque a besoin d'aide, ajoute-t-elle.

La KAFS fournit une gamme de services à la communauté autochtone urbaine, y compris du soutien pour la petite enfance, la santé mentale, le bien-être des aînés et la toxicomanie.

Alors que l'objectif de la collecte de fonds en ligne est fixé à 500 000 $, le centre aura besoin de 2 millions de dollars supplémentaires pour aller de l'avant avec la construction. La société présente également une demande de financement par l'intermédiaire de divers organismes, dont la Société canadienne d'hypothèques et de logement et B.C. Housing.

La société espère que le projet sera achevé en 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !