•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

96 % des cours à l’Université de Moncton en présentiel en septembre

L'entrée du campus universitaire de l'Université de Moncton.

96 % des cours à l’Université de Moncton en présentiel en septembre

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’Université de Moncton compte tenir 96 % de ses cours en personne à partir de septembre. C’est ce qu'ont appris les participants au Conseil des gouverneurs qui s'est tenu samedi.

On est un peu surpris et soulagé qu’il y a un retour à la normale qui s’en vient, reconnaît la présidente de la Fédération des étudiantes et étudiants du Centre universitaire de Moncton (FEECUM), Mathilde Thériault.

Mathilde Thériault en visioconférence.

Mathilde Thériault est la présidente de la Fédération des étudiantes et étudiants du Centre universitaire de Moncton (FEECUM).

Photo : Radio-Canada

Elle estime que les cours en ligne seront des cours d’introduction qui comptent 150 étudiants. La présidente soutient qu’il sera difficile de respecter les directives de la santé publique dans ces cours.

Beaucoup de questions, mais peu de réponses

Quand faudra-t-il porter le masque sur le campus? Les étudiants étrangers, pourront-ils venir sur le campus?

Malaïka Bacon-Dussault, la présidente par intérim de l’Association des bibliothécaires, professeures et professeurs de l’Université de Moncton estime que cela fait partie des questions sans réponse.

Malaïka Bacon-Dussault en entrevue.

Malaïka Bacon-Dussault, la présidente par intérim de l’Association des bibliothécaires, professeures et professeurs de l’Université de Moncton

Photo : Radio-Canada

Elle dit que les professeurs n’ont pas de grandes préoccupations pour l’instant face à un retour à l’enseignement en personne.

Il est certain qu’il y a beaucoup de questions qui restent en suspens et c’est peut-être une des raisons pour lesquelles on a pas eu beaucoup de réactions de la part des professeurs, explique Mme Bacon-Dussault.

C’est sûr que c'est une période d’incertitude, souligne Mathilde Thériault.

Elle ajoute que l’université va mettre ultérieurement en ligne une plateforme qui doit servir de guide pour la rentrée.

Avec les informations d'Isabelle Arseneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !