•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un appel pour examiner l’ancien terrain du pensionnat autochtone de Carcross

Le portrait d'Adeline Webber, la présidente du Cercle des femmes autochtones de Whitehorse.

Adeline Webber est la présidente du Cercle des femmes autochtones de Whitehorse.

Photo : Radio-Canada / Wayne Vallevand

Radio-Canada

Le terrain de l’ancien pensionnat autochtone de Carcross, au Yukon, devrait faire l’objet de fouilles pour déterminer s’il contient des tombes d’enfants anonymes, selon Adeline Webber, la présidente du Cercle des femmes autochtones de Whitehorse.

Il ne s’agit pas seulement de les retrouver, mais de confirmer que les enfants y étaient et que leurs vies avaient de l'importance , dit Mme Webber dont le frère, Albert Jackson, est décédé au pensionnat Chooulta de Carcross qui a fonctionné de 1903 à 1969.

Ses propos interviennent après l'annonce la semaine dernière de la découverte des restes de 215 enfants enterrés sur le site de l’ancien pensionnat autochtone de Kamloops, en Colombie-Britannique.

Le bâtiment du pensionnat autochtone Choolta de Carcross qui se trouve non loin d'un fleuve et d'une montagne.

Le pensionnat autochtone Chooulta de Carcross a fonctionné de 1903 à 1969.

Photo : Archives du Centre national pour la vérité et la réconciliation

Adeline Webber pense que son frère a été enterré sur le site du pensionnat de Carcross, mais que l’église anglicane qui gérait l’établissement n’a jamais fourni d’informations à ce sujet.

Selon elle, son frère avait été retiré de sa famille lorsqu’il avait 5 ou 6 ans. Il est décédé en 1942, mais sa mère ne l’a appris qu’un an plus tard.

Lui et d’autres enfants sont morts tout seuls.

Une citation de :Adeline Webber

On pourrait au moins planter un repère sur notre concession familiale à Teslin, avec ma mère, mes frères et mes sœurs , dit-elle en ajoutant qu’Ottawa devrait également doubler son aide à la santé mentale de la population, car cette histoire a rouvert d'anciennes blessures.

D'après les informations de Julien Gignac

Vous avez besoin de parler à quelqu'un?

Le Programme de soutien en santé pour la résolution des questions des pensionnats indiens a une ligne d'assistance téléphonique pour aider les survivants des pensionnats indiens et leurs proches souffrant de traumatismes provoqués par le rappel de sévices passés. Le numéro est le 1-866-925-4419.

Bannière-image du dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !