•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les recommandations d’une pédiatre pour l'après 11 juillet en Saskatchewan

Une petite fille avec un masque coloré sur le visage. (archives)

Les enfants de moins de 12 ans peuvent développer des symptômes importants, selon une pédiatre de Saskatoon. (archives)

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

Radio-Canada

Une pédiatre de Saskatoon affirme que des discussions sur le port du masque lors de rassemblements familiaux devront avoir lieu pour la sécurité de tous les invités, après la levée envisagée d'importantes restrictions dans la province.

Il faut se demander si la famille, c'est-à-dire toutes les personnes qui ont le droit de se faire vacciner, a reçu deux doses de vaccin. Qui d'autre est présent ? Ont-elles deux doses de vaccin ? Combien de personnes seront présentes?, a déclaré Ayisha Kurji.

Au cours de la dernière semaine, le premier ministre de la Saskatchewan Scott Moe a annoncé que la date du 11 juillet est envisagée pour la fin des restrictions sur la taille des rassemblements. De plus, le règlement sur le masque provincial serait éliminé trois semaines après que 70 % des personnes de 12 ans et plus auront été vaccinées.

La pédiatre ajoute que les enfants de moins de 12 ans peuvent développer des symptômes importants. Ils peuvent tomber malades à cause du coronavirus, se retrouver à l'hôpital et même mourir.

"Ce que le Centre de contrôle et de prévention des maladies recommande, c'est que les enfants qui ne peuvent pas être vaccinés parce qu'ils sont trop jeunes suivent les mêmes précautions que ceux qui pourraient être vaccinés, mais ne le sont pas encore. Traitez-les donc comme s'ils étaient des adultes non vaccinés", a-t-elle déclaré.

Si des enfants sont invités à une fête d'anniversaire à l'intérieur, Mme Kurji suggère d'avoir une conversation ouverte et honnête avec les organisateurs s’il n’y a aucune certitude que les gens ont reçu leurs vaccins.

Dites, vous savez, nous allons être prudents parce que nos enfants ne peuvent pas recevoir le vaccin. Donc, à moins que nous ne soyons avec des personnes dont nous savons qu'elles sont complètement vaccinées, elles vont garder leur masque, a déclaré M. Kurji.

Selon elle, il est plus sûr de se rendre dans un petit groupe où tous les invités sont vaccinés. En cas de doute sur la vaccination d'une personne, supposez qu'elle ne l'est pas.

Avec les informations de Heidi Atter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !