•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À 85 ans, Yvon Deschamps s’est lancé sur YouTube

Yvon Deschamps habillé en rouge sur le plateau de Tout le monde en parle.

La chaîne de l'humoriste regroupe quelques-uns de ses numéros les plus mémorables.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il n’est jamais trop tard pour se laisser rattraper par la technologie. À l’invitation de ComediHa!, Yvon Deschamps a lancé le mois dernier sa propre chaîne YouTube, où il publie certains de ses monologues, de ses chansons et de ses numéros les plus mémorables. Samedi, en entrevue à RDI Matin, ce monument de l’humour, qui compte plus de 50 ans de carrière, a expliqué vouloir faire ainsi davantage connaître son œuvre.

La chaîne YouTube de l’humoriste lui permet notamment de replacer dans leur contexte certains extraits déjà publiés par d’autres sur la plateforme, mais trop courts selon lui pour être compris au second degré.

Naturellement, c’est très délicat à cause du contenu, de ce que j’écrivais. Mes personnages ont dit des choses épouvantables, mais quand on a tout le monologue, on comprend pourquoi, a-t-il déclaré à la journaliste Anne-Andrée Daneau. Mais si on retire juste un 30 secondes sur YouTube, des fois ça peut faire : "hein, mais qu’est-ce qu’il dit là!"

Cette chaîne YouTube lui permet aussi de toucher des droits d’auteur. De toute façon, c’est plein d’affaires sur YouTube. On est aussi bien de les ramasser sur une chaîne, comme ça on a des petits droits en plus, qu’on n’avait pas avant.

Yvon Deschamps lance sa chaîne YouTube

ComediHa! diffuse également sur sa plateforme payante en ligne une dizaine de captations de ses spectacles et monologues, des années 1970 à aujourd’hui.

Malgré son désir d’exprimer des choses, Yvon Deschamps ne compte pas revenir sur scène. Si je vais sur une scène, c’est parce que c’est un de mes amis qui fait un show et qui m’a mis une chaise à côté pour que je le regarde, a-t-il affirmé en riant.

Il profite de sa retraite pour continuer d'œuvrer auprès des jeunes du quartier Centre-Sud avec la Fondation Yvon Deschamps Centre-Sud, qui envoie chaque année 500 enfants dans des camps de jour. Celle-ci tiendra d’ailleurs un encan en ligne du 11 au 20 juin, qui compte des lots uniques, comme 30 minutes de conversation avec Ginette Reno sur Zoom, la robe de bal de Véronique Cloutier, un chandail signé par Laurent Duvernay-Tardif ou encore la jaquette de Moman dans La Petite Vie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !