•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apple met à jour ses AirTag après des craintes de harcèlement

Une main qui tient un objet rond à l'effigie du logo d'Apple.

Les nouveaux AirTag d'Apple fonctionnent avec l'application Find Me.

Photo : Capture d'écran de YouTube

Radio-Canada

Les nouveaux AirTag d’Apple arrivent à peine sur le marché que, déjà, des voix s’élèvent sur le risque que ces petits objets de traçage de biens soient utilisés pour suivre secrètement des personnes. L’entreprise à la pomme a répondu aux critiques vendredi en déployant une mise à jour logicielle de sécurité pour ses puces.

Lancés en avril dernier, les AirTag sont utiles pour traquer des clés, un sac à main ou n’importe quel objet que l’on pourrait égarer. La puce peut être détectée sur l’application Localiser (Find My), déjà intégrée aux appareils Apple.

Or, des critiques ont rapidement mis en garde la population et Apple sur la possibilité que ces petits dispositifs circulaires, de la taille d’une pièce de deux dollars environ, soient utilisés à mauvais escient, par exemple pour suivre les déplacements de gens sans leur consentement.

Apple avait déjà mis en place une mesure de sécurité afin d’éviter ce type de comportement, notamment en envoyant des notifications aux utilisateurs et utilisatrices d’iPhone sur leur téléphone lorsque l’AirTag d’une autre personne semble les suivre partout. Les puces émettent également un signal après trois jours passés loin de leur propriétaire.

Ces fonctions ont toutefois leurs limites : les propriétaires d’Android ne reçoivent aucune notification, et une personne peut être suivie pendant trois jours – sans le savoir – avant d’être avertie. Le signal sonore, d’une durée de 15 secondes, a aussi été jugé trop faible par plusieurs critiques, qui souhaiteraient qu’il soit plus dérangeant.

Une mise à jour pour répondre aux critiques

Afin de pallier ces problèmes, Apple a déployé vendredi une mise à jour logicielle pour que les AirTag émettent un signal sonore de manière aléatoire lorsqu’ils passent entre 8 et 24 heures loin de leur propriétaire.

Les adeptes d’Android ne seront pas en reste, car le géant a aussi indiqué plancher sur des solutions qui seront annoncées d’ici la fin de l’année pour les alerter en cas de traçage non sollicité.

Nous lancerons également une application Android qui permettra aux utilisateurs et utilisatrices de détecter un AirTag [...] séparé de son propriétaire et qui pourrait voyager avec une personne, a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

Aucune manipulation n’est nécessaire pour la mise à jour des puces : elle s’installera automatiquement dès que l’iPhone sera à proximité.

Avec les informations de BBC, et Mashable

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !