•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Armée : un autre haut gradé écarté de la campagne de vaccination

Un militaire en uniforme devant un drapeau du Canada.

Le brigadier-général Simon Bernard a quitté son poste à la tête de la campagne de vaccination trois jours après le départ du major-général Dany Fortin.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un membre supérieur des Forces armées canadiennes (FAC) a été discrètement retiré, le mois dernier, de son poste à la tête de la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Canada, en réponse à une plainte selon laquelle il aurait utilisé un langage raciste dans un milieu de travail, a appris CBC News.

Le brigadier-général Simon Bernard a quitté son poste à l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) le 17 mai, trois jours seulement après que le major-général Dany Fortin eut quitté le sien comme responsable de la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Canada.

Selon des sources, Simon Bernard est accusé d'avoir utilisé le mot en n dans un contexte professionnel en 2020, avant son envoi à l'Agence de la santé publique. La plainte a été déposée récemment, alors que le brigadier-général était le commandant en second de Dany Fortin pour la planification et la logistique entourant la vaccination au pays.

Dans une déclaration aux médias, le ministère de la Défense nationale (MDN) a confirmé que M. Bernard a fait l'objet d'une plainte concernant le langage. Les forces armées travaillent à déterminer les faits et les prochaines étapes, a précisé Daniel Le Bouthillier, chef des relations avec les médias du MDN.

Le départ de M. Bernard a eu lieu à la demande des responsables de la santé publique.

Successeur attendu au poste de Dany Fortin

Le militaire aurait normalement succédé au général Dany Fortin après son départ le 14 mai. Toutefois, dans les jours qui ont suivi, les représentants du gouvernement ont appris que Simon Bernard faisait lui-même l'objet d'une enquête, et sa candidature a été retirée.

Dany Fortin, l'air sérieux.

Le major-général Dany Fortin

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

C'est plutôt la brigadière-générale Krista Brodie qui a été nommée pour succéder à Dany Fortin le 17 mai. Le même jour, les responsables de la santé publique – ayant appris la nature de l'allégation contre Bernard – ont mis fin à son mandat à l'ASPC et l'ont renvoyé dans les Forces armées canadiennes.

La décision a été prise de le renvoyer aux FAC de façon anticipée, a déclaré M. Le Bouthillier dans une déclaration aux médias. Il est depuis en congé annuel et, à son retour, il sera affecté à un poste qui reste à déterminer.

Nous devons tous faire mieux – Dre Tam

La Dre Theresa Tam, l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, a déclaré que, même si elle ne sait rien de l'incident spécifique, les lieux de travail devraient être à la fois sûrs et respectueux du personnel.

Il n'y a pas de place, bien sûr, pour le racisme, la stigmatisation et la discrimination sur un lieu de travail ou dans notre société. Ils ne devraient pas être tolérés, a-t-elle déclaré aujourd'hui.

Le racisme est présent dans de nombreux systèmes, qu'il s'agisse de celui de la santé ou d'autres systèmes de la société, et nous devons tous faire mieux, a-t-elle ajouté.

La brigadière-générale Krista Brodie a assuré aux journalistes que les mesures disciplinaires en cours n'affecteraient pas la logistique des vaccins au Canada.

Nous sommes très concentrés sur l'équipe, ici à l'Agence de la santé publique, pour nous assurer que nous distribuons les vaccins aussi rapidement, aussi sûrement, aussi efficacement que possible, d'une manière juste et équitable pour tous, a-t-elle dit.

Avec les informations de David Cochrane, de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !