•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À savoir en zone verte en Abitibi-Témiscamingue

Trois personnes assises sur l'herbe regardent le lac Osisko à Rouyn-Noranda.

La situation épidémiologique stable de l'Abitibi-Témiscamingue a permis à la région de passer en zone verte le 7 juin.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Le 7 juin, l’Abitibi-Témiscamingue a basculé en zone verte. Voici les mesures qui s'appliquent à ce palier :

En zone verte, les rassemblements à l’intérieur d’un domicile ou dans un chalet sont autorisés pour un maximum de 10 personnes. Les membres de trois résidences différentes peuvent aussi se réunir, même si le total des personnes excède le maximum de 10. La règle est la même pour les rassemblements à l’extérieur sur un terrain privé.

Les visiteurs pourront aussi être plus nombreux dans les milieux de vie. Une personne en CHSLD ou dans une ressource intermédiaire pourra accueillir jusqu'à neuf personnes à l'intérieur comme à l'extérieur en respectant la capacité d'accueil du lieu.

Les matchs entre équipes sportives peuvent aussi reprendre tout en accueillant 50 spectateurs.

Restaurants

Une terrasse de restaurant.

Seules deux familles pouvaient se réunir à la même table en zone jaune (archives).

Photo : Radio-Canada / Alex Perreault

Dans une salle à manger comme sur une terrasse, 10 personnes par table peuvent se réunir. Le registre des clients demeure obligatoire.

Les déplacements entre les régions du Québec sont permis, mais non recommandés et la santé publique permet aux visiteurs d’autres paliers d’alerte de fréquenter les restaurants de l’Abitibi-Témiscamingue.

Le masque en milieu de travail

Une femme porte un masque devant son ordinateur.

Les travailleurs peuvent retirer leur masque si la distanciation le permet ou si une barrière comme un plexiglas les séparent des collègues.

Photo : Getty Images / Portra

En zone verte et jaune, le port du masque en milieu de travail peut être remplacé par la distanciation ou une barrière physique lorsque la situation le permet.

Le télétravail est recommandé en zone jaune et le retour progressif est permis en zone verte.

Les bars

Les bars peuvent accueillir 50 % de leur clientèle habituelle. Les 10 personnes qui peuvent se réunir doivent demeurer assises.

Seuls les visiteurs de paliers vert ou jaune peuvent se rendre à l’intérieur des locaux. Les autres pourront s’asseoir sur la terrasse s’il y a lieu.

La Côte-Nord, la Gaspésie−Îles-de-la-Madeleine et le Nord-du-Québec basculent aussi en zone verte le 7 juin.

Commerces

Une affiche indique une capacité maximale de deux clients dans une vitrine de magasin.

La Savonnerie Bon Bain, située à Noranda, ne peut accueillir que deux clients à la fois.

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Pour l’instant, les commerces doivent conserver la même limite de clients. Des propriétaires d'entreprises espèrent des assouplissements pour pouvoir accueillir davantage de personnes à la fois.

Si les mesures ont à changer, et ça pourrait être le cas, ce sera connu et diffusé dans les prochaines semaines , a mentionné la présidente-directrice générale du CISSS-AT, Caroline Roy, en conférence de presse jeudi.

Cinéma et salles de spectacles

Le cinéma Paramount à Rouyn-Noranda.

Le cinéma Paramount à Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

Pour l’instant, la mesure de distanciation physique de 1,5 mètre entre les bulles familiales est maintenue dans les salles de cinéma et de spectacles.

On va devoir continuer à gérer le port du masque et la distanciation sociale, malgré que nous soyons en zone verte, jusqu’à la fin du mois d’août. Théoriquement on a accès à seulement 30 à 40 % de la capacité de nos salles. Ça va devenir un enjeu lorsque nous aurons des films très populaires comme Souterrain, on le souhaite, où on va peut-être devoir le présenter dans deux salles et enlever un film, a indiqué vendredi sur nos ondes Pierre Gaudreault, propriétaire du cinéma Paramount à Rouyn-Noranda.

À l’école

De nombreux étudiants de 5e secondaire demandaient à avoir la permission du gouvernement du Québec d’inviter leurs parents au bal de finissants.

Jeudi dernier, la santé publique régionale a indiqué que les cérémonies de remise de diplôme seront permises en compagnie des parents en Abitibi-Témiscamingue.

À l’automne, le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge espère que les élèves du primaire et du secondaire n’auront pas de consignes de porter de couvre-visage et d’être séparés en bulle-classe.

Vaccination

Il est maintenant possible de devancer le rendez-vous pour recevoir la deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 pour les personnes de 80 ans et plus.

Le calendrier dévoilé par le ministère de la Santé et des Services sociaux est prévu selon les groupes d’âge.

À tour de rôle, chaque groupe d'âge pourra devancer son rendez-vous dès le 7 juin.

Au mois de juin, il sera possible de devancer le rendez-vous pour recevoir la 2e dose de vaccin contre la COVID-19.

Photo : Gouvernement du Québec

Le rendez-vous peut être devancé seulement dans le centre de vaccination prévu pour la deuxième dose. Il n’est donc pas possible de déplacer le rendez-vous dans une autre ville.

Le gouvernement du Québec demande d’attendre un minimum de huit semaines entre les deux doses.

Les adultes ayant reçu le vaccin Moderna pour la première dose, peuvent recevoir le vaccin Pfizer-BioNTech et vice versa.

Le vaccin d'AstraZeneca n’est pas offert en Abitibi-Témiscamingue.

Une personne applique un petit coton à l'endroit de la piqûre du vaccin.

Les jeunes de 12 à 17 ans recevront leur première dose de vaccin contre la COVID-19 d'ici la fin de l'année scolaire.

Photo : getty image/istockphoto

Dès le 7 juin, la vaccination en collaboration avec le milieu scolaire sera offerte aux jeunes âgés de 12 à 17 ans.

Pour le moment, seul le vaccin Pfizer a été approuvé pour ce groupe d’âge.

Les prochaines étapes

Il est aussi prévu que dès le 25 juin, les personnes qui ont reçu deux doses de vaccin contre la COVID-19 puissent participer à des rassemblements privés sans respecter les mesures de distanciation physique et le port du masque.

Le port du couvre-visage est obligatoire dans les lieux publics. Cette mesure sera revue lorsque 75% de la population aura reçu deux doses du vaccin. Le gouvernement vise la fin du mois d’août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !