•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hockey : des bagels aux politiciens, les paris fusent entre Montréal et Winnipeg

Un bagel en forme du logo des Canadiens de Montréal.

La légendaire boulangerie de Montréal, Bagel St-Viateur, a accepté de relever le pari proposé par son homologue winnipégois, Bagel Smith, mettant en jeu un don de bagels selon l’équipe gagnante de la série éliminatoire entre les Jets et les Canadiens.

Photo : Bagel Saint-Viateur/Twitter

Camille Kasisi-Monet

Alors que les Jets de Winnipeg et les Canadiens de Montréal s’affrontent cette semaine, des restaurateurs et des politiciens partisans des deux villes se lancent des défis sympathiques.

L'affrontement entre l'équipe de Winnipeg et les Canadiens de Montréal est une première dans l'histoire de la Coupe Stanley. L’engouement pour cet événement encourage des partisans à se lancer des défis hors du commun et à mettre en jeu différentes choses.

Le fabricant de bagels de Winnipeg, Bagel Smith, a décidé de proposer un pari amical sur Twitter à son compétiteur montréalais, Bagel St-Viateur.

Le propriétaire de Bagel Smith, Phil Klein, propose que le fabricant de bagels de la ville perdant cette série éliminatoire fasse un don à un organisme de charité de la ville gagnante.

L’idée m’est venue spontanément, puisque je suis un fan de hockey et qu’on a déjà une rivalité amicale au niveau des bagels. Étant donné que c’est un affrontement qu’on n'a jamais vu et qu’on ne reverra probablement pas, je me suis dit qu’on pourrait rendre les choses encore plus compétitives et amusantes, déclare Phil Klein.

Si les Canadiens de Montréal perdent contre les Jets durant les séries éliminatoires, M. Klein propose que Bagel St-Viateur offre des bagels à un organisme à but non lucratif winnipégois qui lui tient à cœur, Main Street Project. Ce pari est une façon de joindre l’utile à l’agréable, affirme M. Klein.

De leur côté, les gestionnaires de Bagel St-Viateur ont accepté de relever le défi. Sauf qu'ils offriront plutôt une centaine de bagels aux travailleurs de l'Hôpital général Juif de Montréal. Ce sympathique pari est bien accueilli par le personnel, surtout parce qu’on est pas mal tous des partisans du Canadien et des fans de hockey, a déclaré un des gestionnaires.

Fièvre du hockey jusqu'à l'Hôtel de Ville

De son côté, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a lancé un défi à travers Twitter à son homologue winnipégois, Brian Bowman. Selon l'issue de l’affrontement, Mme Plante propose un accès illimité au compte Twitter de la ville perdante pendant une heure complète.

Défi accepté!, a répondu le maire Brian Bowman sur les réseaux sociaux.

On affiche ses couleurs au fédéral

Le ministre des Affaires du Nord et député de Saint-Boniface-Saint-Vital, Daniel Vandal, a quant à lui lancé un défi au député fédéral et ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbault, mercredi.

Sur une vidéo Twitter, il a promis d’envoyer à M. Guilbaut des produits locaux et écologiques symbolisant Saint-Boniface si le Canadien remporte la série. En revanche, il demande à M. Guilbaut de lui envoyer des produits significatifs en cas de défaite du Tricolore. De son côté, Steven Guilbaut est resté de glace et n’a pas encore répondu à l’appel concernant le pari.

Pour ce qui est de l’issue de tous ces paris, il reste encore jusqu’à six matchs pour déterminer quelle sera l’équipe gagnante.

Après un premier match mercredi perdu par les Jets de Winnipeg, le deuxième affrontement de la série éliminatoire de deuxième tour a lieu vendredi 4 juin, à Winnipeg, à 19 h 30, heure de l'Est.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !