•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre mois de prison pour un Réginois ayant agressé six personnes

Les symboles de la justice : le marteau et la balance.

L’avocat de la défense de M. Russell a demandé une peine de 12 à 18 mois avec sursis (archives).

Photo : iStock / iStock / Cristian Baitg

Radio-Canada

Un juge a condamné Andrew Edward Russell à quatre mois de prison ferme pour voies de fait causant des lésions corporelles et de voies de fait simples, en plus de proférer des menaces.

Le 5 mai dernier, Andrew Edward Russell entre au Pioneer Co-op Home Centre, portant une visière en plastique sur le visage, mais pas de masque.

Il devient agité quand une employée lui demande de quitter les lieux. Des témoins racontent qu'elle a appelé son gérant pour lui venir en aide.

Andrew Edward Russell commence à frapper le gérant. Une troisième employée intervient, mais M. Russell lui donne un coup de poing au visage avant de la pousser contre le comptoir.

Andrew Edward Russell agresse un quatrième employé et profère des menaces envers un cinquième employé.

Un sixième employé, un homme de 62 ans, suit l’accusé jusqu’au stationnement pour photographier sa plaque d’immatriculation.

En une minute seulement, M. Russell lui assène 20 à 21 coups de poing au visage.

Une citation de :Karl Bazin, juge

Épuisement nerveux causé par la pandémie

L’avocat de la défense de M. Russell a demandé une peine de 12 à 18 mois avec sursis pour son client, plaidant qu’il souffrait d’une fatigue nerveuse provoquée par la pandémie.

La Couronne a plaidé pour quatre mois de prison ferme. 

Après son séjour en prison, l’accusé devra respecter 12 mois de probation et sera tenu de suivre une thérapie en gestion de la colère.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !