•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Hôpital de l’Enfant-Jésus détourne la majorité des ambulances pour une semaine

L'Hôpital de l'Enfant-Jésus à Québec.

L'entrée de l'urgence de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Le CHU de Québec demande aux ambulanciers de ne plus amener de patients à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus pour les prochains jours. Le centre de traumatologie est surchargé et la direction a demandé au central 911 de rediriger les patients généraux vers d’autres hôpitaux.

Il existe toutefois quelques exceptions pour les patients atteints de traumatismes graves et les grands brûlés étant donné qu’il s’agit de soins spécialisés pouvant être offerts à l’Enfant-Jésus. Le CHU de Québec indique que la situation sera réévaluée au jour le jour.

Le président de l’Association des travailleurs du préhospitalier (ATPH), Frédéric Maheux, comprend que les équipes de l’Enfant-Jésus puissent être surchargées, mais il juge que la décision de refuser les patients qui arrivent en ambulance ne fera que déplacer le problème.

Ça va être épouvantable, les autres vont se retrouver en surcharge de travail rapidement. Les autres urgences sont pleines aussi, fait-il valoir. Il craint aussi que les ambulanciers soient contraints d’attendre plusieurs heures avant que leur patient soit admis à l’urgence.

En 15 ans de carrière, Frédéric Maheux n’a jamais vécu une situation semblable. Les périodes où certains hôpitaux demandent aux ambulanciers d’aller ailleurs se limitent habituellement à quelques heures. Il explique que les ambulanciers de Québec reçoivent jusqu’à 200 appels par jours et anticipe qu’entre 30 et 40 ambulances seront détournées de l’Enfant-Jésus quotidiennement.

C'est sûr et certain que pour les patients, ça provoque un stress. On leur enlève le droit de choisir leur hôpital. Ça rallonge aussi les délais pour toutes les interventions du préhospitalier, déplore le président de l’ATPH.

Taux d'occupation

Jeudi en fin d'après-midi, les taux d'occupation de trois des cinq urgences des hôpitaux du CHU de Québec dépassaient atteignaient 100 %. L'Hôpital de l'Enfant-Jésus était le moins occupé avec sept civières libres et un taux d'occupation de 85 %.

Occupation des urgences du CHU de Québec

  • Enfant-Jésus : 85 %
  • CHUL : 91 %
  • Saint-Sacrement : 100 %
  • Saint-François-d'Assise : 103 %
  • Hôtel-Dieu de Québec : 120 %

Sur la Rive-Sud, l'Hôtel-Dieu de Lévis affichait un taux d'occupation de 138 %. Le CISSS de Chaudière-Appalaches note que l'augmentation de la fréquentation des urgences coïncide avec le déconfinement graduel amorcé au Québec.

Les patients dont les problèmes sont jugés moins urgents sont réorientés vers des cliniques médicales lorsque possible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !