•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sonia Côté refuse l'offre de logements subventionnés de Josée Néron

Manifestante avec un porte voix

Sonia Côté, la coordonatrice de Loge m'entraide dans une manifestation.

Photo : Sonia Côté

La coordonnatrice de Loge m'entraide, Sonia Côté, refuse l'offre de dix logements subventionnés formulée par la Ville de Saguenay et de son Office municipal d’habitation.

Les dix logements admissibles au Programme provincial de supplément au loyer (PSL) ont été proposés à l’organisme lors d’une rencontre tenue jeudi après-midi impliquant la mairesse Josée Néron et la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté. Depuis des années, la coordonnatrice réclame la construction de nouveaux logements sociaux ou la cession d’immeubles municipaux pour y aménager des appartements. Ceux-ci seraient destinés aux personnes les moins nanties.

Par voie de communiqué, la mairesse Néron avait expliqué, en fin d'après-midi jeudi, qu'elle avait discuté plusieurs fois avec la direction de l'OMH afin de trouver une solution qui serait jugée acceptable par Sonia Côté. Les logements proposés se trouvaient à Kénogami, là où Loge m'entraide croit nécessaire d'implanter davantage de logements abordables et où l'organisme souhaite, idéalement, construire une coopérative d'habitation.

En soirée, Sonia Côté a manifesté son refus catégorique, elle aussi par communiqué.

Soyons francs, la rencontre avec la mairesse fut carrément une perte de temps! Pensait-elle vraiment que Loge m’entraide et ses militants allaient abandonner le projet de Coop d’habitation La Solidarité au profit de 10 subventions versées dans les poches de propriétaires de logements, [ce qui est] contraire à notre mission première? C’était vraiment mal nous connaître!, écrit-elle.

Josée Néron et Sonia Côté sont à couteaux tirés depuis quelque temps. Sonia Côté multiplie les demandes d’aide à la Ville et Josée Néron continue de dire que son administration en fait déjà beaucoup pour le logement social. Il y a deux semaines, la coordonnatrice de Loge m’entraide a même demandé aux Saguenéens de ne pas accorder leur appui à la mairesse sortante lors des élections de novembre, évoquant son refus de céder le terrain de l’ancienne boulangerie Fortin, à Kénogami, pour la construction d’une coopérative d'habitation et affirmant que la première magistrate n’est pas engagée dans la cause du logement social.

Une rencontre de 15 minutes

Josée Néron avait demandé à Sonia Côté de répondre à son offre avant le 17 juin. La principale intéressée n'a pris que quelques heures avant de sonner le glas de quelconque entente.

La seule rencontre qui aura eu lieu en quatre ans entre Loge m’entraide et la mairesse de Saguenay aura été de très courte durée, soit 15 minutes. La mairesse ne voulait pas du tout aider la naissance de la Coopérative d’habitation La Solidarité. Elle voulait plutôt qu’on abandonne notre projet, ce que nous avons refusé sur le champ par respect pour les militants [...].

Une citation de :Sonia Côté, coordonnatrice, Loge m'entraide

Josée Néron estime que la proposition faite à Loge m'entraide aurait représenté des dépenses d'environ 10 000 $ par année. La construction d’une coopérative d’habitation engendrerait des coûts beaucoup grands pour la Ville, a-t-elle fait valoir, puisque le projet serait assorti d’une exemption de taxes foncières d’une durée de 10 ans et d'une aide financière municipale annuelle de 165 000 $ pendant cinq ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !