•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vol 752 : le Canada et ses alliés déposent un recours contre l'Iran

Un bout d'aile d'un avion repose sur le sol.

Des équipes de secours sur les lieux de l'écrasement du Boeing d'Ukraine International Airlines.

Photo : Getty Images / AKBAR TAVAKOLI

La Presse canadienne

Le Canada, la Suède, l'Ukraine et le Royaume-Uni ont annoncé avoir déposé un avis de recours contre l'Iran pour la destruction du vol 752 d'Ukraine International Airlines.

Les ministres des Affaires étrangères de ces quatre pays, qui ont perdu des ressortissants et des résidents lorsque l'avion a été abattu peu de temps après son décollage de Téhéran en janvier 2020, ont déclaré jeudi dans un communiqué que les actions et omissions de [l'Iran] constituent des violations du droit international.

Un deuxième communiqué indique que l'Afghanistan, qui est le cinquième membre du Groupe international de coordination et d'intervention pour les victimes du vol PS752, restera un partenaire clé, mais ne participera pas aux négociations à venir, car une série d'attentats à Kaboul requiert toute son attention.

Les quatre ministres affirment que leur revendication stipule que l'Iran doit s'acquitter de sa responsabilité légale d'accorder une réparation complète et ils appellent l'Iran à fixer une date pour entamer officiellement les négociations.

Leurs demandes comprennent la reconnaissance de la faute, un rapport complet des événements qui ont mené à l'écrasement, des excuses publiques, une assurance de non-répétition, la transparence des poursuites pénales et une indemnisation pour les dommages subis par les victimes et leurs familles.

Le Canada, qui a perdu 55 citoyens et 30 résidents permanents parmi les 176 personnes décédées dans l'accident, a rejeté un rapport final de l'autorité de l'aviation civile iranienne, qui explique par une erreur humaine le fait que les Gardiens de la révolution iraniens ont tiré deux missiles sur l'avion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !