•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario veut étendre le recyclage

Dans la province, 70 % des déchets continuent d'être envoyés aux sites d'enfouissement.

Un bac à recyclage très plein, un sac bleu et des boîtes de carton sur le trottoir un jour de cueillette.

Présentement, les matières acceptées varient d'une ville à l'autre.

Photo : Radio-Canada / Pascale Bréniel

Radio-Canada

Le gouvernement Ford veut que plus de collectivités et de lieux fassent du recyclage. Il compte aussi ajouter certains objets à la collecte des déchets recyclables et forcer les manufacturiers à assumer le coût de la récupération de leurs produits et des emballages.

Selon le ministère provincial de l’Environnement, ce transfert de responsabilité vers les fabricants devrait permettre aux municipalités d’économiser 156 millions de dollars par année.

Présentement, les coûts sont partagés entre les villes et les manufacturiers. Certains craignent toutefois que la facture soit ultimement refilée aux consommateurs.

Les changements vont entrer en vigueur progressivement à partir de 2023.

Kenora, London, Toronto et Hawkesbury seront parmi les premières municipalités à adopter le nouveau modèle.

D’ici 2026, la province veut que toutes les collectivités, à l’exception de celles du Grand Nord, fassent du recyclage.

Une poubelle, un bac à recyclage et un autre pour les matières organiques dans un parc de Toronto.

Des bacs à recyclage seront ajoutés dans des parcs, notamment.

Photo : Radio-Canada / Pascale Bréniel

Le gouvernement veut aussi que les matières recyclables soient les mêmes partout. Cela inclut les emballages de nourriture à emporter, comme les verres en papier ou plastique, les sacs et pellicules de plastique ainsi que les couverts et les bâtonnets à café.

Présentement, la liste des matières acceptées dans les boîtes bleues varie d'une municipalité à l'autre.

Toujours selon le ministère de l’Environnement, il y aura plus de bacs à recyclage dans des lieux publics comme des terrains de jeu ou les stations de transport en commun.

Un des objectifs de la réforme est aussi de fournir le service à plus d’écoles, immeubles à appartements, condos et lieux d’hébergement collectif.

La Fédération des municipalités du Nord de l'Ontario (FONOM) approuve les changements annoncés par la province.

Son président Danny Whalen souligne qu'une fois les modifications en vigueur, le programme des boîtes bleues ne sera plus financé par l'impôt foncier. Il pense aussi qu'il réduira les déchets et l'utilisation du plastique à usage unique, en plus de protéger l'environnement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !