•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ballade de Ti-Crisse, de Francis Ouellette

Portrait en noir et blanc en contre-plongée.

Francis Ouellette est en lice pour le Prix du récit Radio-Canada 2021.

Photo : D. R.

Radio-Canada

Francis Ouellette fait partie des 23 auteurs et autrices en lice pour le Prix du récit Radio-Canada 2021.

Qui suis-je?

J'ai grandi dans le Faubourg à m'lasse de Montréal, où j'ai vécu « une éternité de 44 ans ». Toute ma vie, j'ai voulu être auteur. Le hasard a fait que j'ai été « loadeur » de trucks, clown, père Noël de centre commercial, commis de club vidéo, agent de sécurité, éducateur en garderie, scénariste frustré de bande dessinée, poète raté, critique de cinéma mort à l’arrivée, pour finalement m’occuper (plutôt bien) de la distribution de films. Pendant que j'aide des créateurs à faire (sur)vivre leur art dans le monde, j'attends le moment propice pour créer le mien. Mon premier roman se promène en ce moment dans les mains de plusieurs éditeurs. Il devrait sortir dans pas long.

Mon récit en quelques mots

On l’appelait Ti-Crisse. Elle est rentrée dans nos vies comme un truck dans un buck, lesbienne d’acide, butch céleste et vrombissante en Harley, bagarreuse et rieuse, pas jolie pantoute et belle comme un cœur. C’était mon père.

Ma source d’inspiration pour ce texte

« La ballade de Ti-Crisse » est un extrait de chapitre de mon premier roman à paraître, Amours à m’lasse. C’est une autofiction en mode réalisme magique qui parle de mon enfance dans le Centre-Sud et des personnages qui l’ont traversée.

Les premières lignes de mon récit

La première fois que j’ai vu Ti-Crisse, je l’ai trouvée franchement laide.

Je ne me souviens pas c’était quand mais je devais avoir cinq-six ans. Le contexte reste flou mais mautadine que je la trouvais vilaine. Dans le temps, ma mère avait vraiment beaucoup de ce qu’elle appelait, avec une certaine emphase, ses "histoires de plottes". La plus longue et la plus profonde a été celle de Ti-Crisse. D’aucuns pourraient affirmer que ça a été aussi sa plus belle histoire d’amour.

Une citation de :Extrait de La ballade de Ti-Criss, de Francis Ouellette

Véritable tremplin pour les écrivaines et les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Centre des arts de Banff, en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !