•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une députée conservatrice échoue à faire interdire l'avortement sexo-sélectif

Une femme prend la parole à la Chambre des communes.

Le projet de loi de Cathay Wagantall, députée du Parti conservateur du Canada représentant la circonscription de Yorkton-Melville, en Saskatchewan, a été rejeté en deuxième lecture aux Communes.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La Presse canadienne

Le Canada n'interdira pas l'avortement sexo-sélectif. La tentative d'une députée conservatrice de rouvrir ainsi le débat sur le droit à l'avortement a échoué dès le vote en deuxième lecture.

L'étude du projet de loi C-233 de Cathay Wagantall n'ira donc pas plus loin.

Mercredi après-midi, 80 députés, tous conservateurs, ont appuyé leur collègue Wagantall. Le député indépendant Derek Sloan, ex-conservateur, a également voté en faveur du projet C-233.

Libéraux, bloquistes et néo-démocrates avaient tous dénoncé C-233 comme une tentative par la porte arrière de criminaliser l'avortement.

Résultat du vote : 82 pour et 248 contre. Pas assez, donc, pour que l'étude du projet de loi se poursuive en comité parlementaire.

Le chef conservateur Erin O'Toole, comme promis, a voté contre le projet de loi de sa députée.

Cela n'a pas empêché les libéraux de lui reprocher d'avoir permis le dépôt du projet de loi.

C'est la septième fois depuis 2007 qu'un député de leur parti présente un projet de loi pour limiter l'accès à l'avortement, s'est plaint la ministre des Femmes et de l'Égalité des genres Maryam Monsef, lors d'un point de presse convoqué avant le vote.

Les libéraux se disaient alors assurés de l'unanimité dans leurs rangs.

Le caucus libéral s'opposera à cette attaque pernicieuse contre les droits des femmes, a affirmé le premier ministre Justin Trudeau, aux Communes, quelques minutes avant le vote.

John McKay, député libéral connu pour son opposition à l'avortement, n'a cependant pas voté. M. McKay était pourtant présent lors d'un vote sur un autre projet de loi, tenu tout juste avant celui sur C-233.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !