•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Femmes en tête et bien en vue à l'extérieur du Musée des beaux-arts du Canada

La façade du MBAC sur laquelle on voit un accrochage d'une série de photos sur fond blanc représentant un femme et un homme.

«Barcelone» couvre toute la façade sud du Musée des beaux-arts du Canada.

Photo : Radio-Canada / Olivier Plante

Barcelone, la gigantesque œuvre de la photographe Geneviève Cadieux, est la première de trois créations d'artistes féminines qui orneront la devanture du Musée des beaux-arts du Canada d'ici à 2024, dans le cadre de l'initiative Femmes en tête. La fresque a été inaugurée mercredi et restera bien en vue pour la prochaine année.

Couvrant toute la façade sud de l’édifice, Barcelone est la plus grande œuvre du genre jamais installée par le Musée des beaux-arts du Canada (MBAC). Alors que l’établissement demeure fermé au moins jusqu'à la fin de juillet, il s’agit d’une occasion pour l’art visuel de vivre à l’extérieur étant donné que le public pourra admirer la création de Geneviève Cadieux dans son environnement urbain.

L'œuvre a une vie et une visibilité incroyables parce qu’on peut la voir de plusieurs points de vue. [...] Elle démontre aussi à quel point un musée, c’est vivant, surtout dans [le] contexte actuel de pandémie.

Une citation de :Geneviève Cadieux, photographe

C'est une expérience artistique complètement différente puisqu’on est dans un contexte d’art public alors que l’autre œuvre originale était faite pour une galerie ou un musée intérieur , se réjouit Geneviève Cadieux.

Cette dernière a adapté sa création datant de 2003 pour lui permettre toute l’amplitude nécessaire au projet Femmes en tête. L’artiste, qui a vécu son adolescence et le début de sa vie d’adulte dans la région d'Ottawa, est d’ailleurs enchantée que Barcelone soit installée juste au-dessus du jardin de l’architecte paysagiste Cornelia Oberlander, décédée le 22 mai dernier.

La façade du MBAC sur laquelle on voit un accrochage d'une série de photos sur fond blanc représentant un femme et un homme.

Les neuf panneaux composant l'oeuvre surplombent le jardin conçu par la regrettée Cornelia Oberlander, décédée le mois dernier.

Photo : Radio-Canada / Olivier Plante

Si Barcelone (un calembour avec les mots  seul  et alone) parle de solitude et de distance, elle prend une tout autre autre signification à cause du confinement lié à la COVID, croit Geneviève Cadieux.

L'œuvre est déclinée en neuf images juxtaposées mesurant chacune 4,17 mètres de haut sur 5,08 mètres de large. On y voit la comédienne Anne-Marie Cadieux (la sœur de la photographe) et son ex-conjoint qui s’observent à distance, séparés par le soleil qui se déplace pour marquer le passage du temps.

Geneviève Cadieux se dit privilégiée de pouvoir ainsi travailler avec une comédienne qu’elle connaît et qui est d’ailleurs souvent au centre du travail de sa sœur aînée. C’était une manière aussi de me rapprocher d’elle aussi, parce que [...] je suis partie jeune de la maison. [...] On s’est retrouvées à l’Université d’Ottawa, dans le même bâtiment, où elle a étudié en théâtre et moi, en arts visuels , explique la photographe.

Elle ajoute que leur amour des arts leur a notamment été transmis par leur père, qui a déjà été propriétaire du cinéma ByTowne d’Ottawa.

Place aux femmes

Plan rapproché de la façade du MBAC sur laquelle on voit un accrochage d'une série de photos sur fond blanc représentant un femme et un homme.

En installant «Barcelone» sur sa façade, le MBAC collabore Geneviève Cadieux pour la première fois depuis plus de 15 ans.

Photo : Radio-Canada / Olivier Plante

Barcelone donne le coup d’envoi à une nouvelle initiative du Musée. Femmes en tête mettra le travail d’artistes féminines canadiennes à l’honneur en installant, à tour de rôle, leurs œuvres à l’extérieur du MBAC pour les trois prochaines années. En plus de l'araignée Maman, de Louise Bourgeois, qui accueille les visiteurs, ou les Chevaux au galop de Joe Fafard, l'institution compte notamment des sculptures de Roxy Payne (La ligne de cent pieds) et de Michel de Broin (Majestic) exposées de manière permanente sur la pointe Nepean.

On a réalisé qu’il y avait beaucoup d’hommes qui étaient présents à l’extérieur du musée, mais il n’y avait pas beaucoup de femmes, explique Josée Drouin-Brisebois. La conservatrice principale de l’art contemporain du MBAC a trouvé, dans le travail de Geneviève Cadieux, ce côté humaniste, mais un coté féministe, aussi qu’elle cherchait pour inaugurer la série de grande envergure.

Barcelone sera exposée jusqu’au printemps 2022. Elle sera suivie par la création d’une autre Montréalaise, Deanna Brown. L’identité de la troisième artiste à prendre part à Femmes en tête n’a pas encore été dévoilée.

Avec la collaboration de Kevin Sweet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !