•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de Pierre Grandmaître : une pluie d’éloges pour l’ex-maire de Rouyn-Noranda

Une photo de Pierre Grandmaître à l'époque où il était maire.

Pierre Grandmaître a été maire de 1994 à 2001.

Photo : Ville de Rouyn-Noranda

Les hommages sont nombreux à la suite du décès de Pierre Grandmaître mardi, qui a été maire de Rouyn-Noranda de 1994 à 2001.

Rémy Trudel, député de la circonscription de Rouyn-Noranda-Témiscamingue de 1989 à 2003, a été dans le paysage politique rouynorandien durant l’ensemble du mandat de M. Grandmaître à la mairie, en tant que député, mais aussi en tant que ministre des Affaires municipales.

J’ai eu l’occasion d’établir une relation avec un maire dont la caractéristique principale a été quant à moi le rapprochement avec les citoyens. Pierre Grandmaître a été un ardent partisan du développement de cette relation avec les citoyens, souligne M. Trudel.

Rémy Trudel lors d'une entrevue.

L’ancien ministre des Affaires municipales et professeur à l’École nationale d’administration publique (ENAP), Rémy Trudel.

Photo : Radio-Canada

Selon Rémy Trudel, Pierre Grandmaître était doté d’une grande facilité à rendre les citoyens confortables.

Les périodes de questions orales obligatoires des conseils municipaux, elles peuvent parfois paraître arides pour les citoyens. Avec Pierre Grandmaître, ça devenait une espèce de période récréative sur le plan de la citoyenneté. Les citoyens se sentaient reçus, accueillis et écoutés par ce maire qui s’appelait Pierre Grandmaître, raconte M. Trudel.

Je pense que la marque qui reste dans l’histoire du mandat de ce grand maire qu’est Pierre Grandmaître, c’est la notion de rapprochement avec les citoyens.

Une citation de :Rémy Trudel

Rémy Trudel ajoute que l’objectif de Pierre Grandmaître en tant que politicien était de servir les citoyens avant tout.

On a parfois des politiciens qui servent les appareils, qui servent les institutions. Lui, il était au service des citoyens. Il aimait sa ville et il aimait aussi, surtout, tous ceux et celles qui voulaient développer cette ville-là, qui voulaient la faire foncer en avant, affirme-t-il.

Selon M. Trudel, la Ville de Rouyn-Noranda doit trouver une façon de commémorer le rôle qu’a joué Pierre Grandmaître dans le développement de la citoyenneté au sein de la ville.

Faire avancer les choses, en équipe

Selon Jean-Claude Beauchemin, maire de Rouyn-Noranda de 2002 à 2005, Pierre Grandmaître était un homme profondément engagé pour le développement, le bien-être et la prospérité de Rouyn-Noranda.

Pour M. Beauchemin, en plus de ses qualités professionnelles, Pierre Grandmaître était un homme qui aimait les gens, et ces derniers le lui rendaient bien.

Ses projets, c’était toujours avec d’autres. Pierre Grandmaître, c’est un gars de gang, un gars d’équipe. J’ai eu la chance de travailler avec lui, il était tellement populaire, tellement aimé par les gens, j’en étais quasiment jaloux!

Une citation de :Jean-Claude Beauchemin

Marc Lemay est un autre homme politique de la région dont le parcours a croisé celui de Pierre Grandmaître. Les deux hommes se sont notamment affrontés aux élections fédérales de 2008.

Malgré quelques débats animés, M. Lemay n’a que du bien à dire sur l’ex-maire de Rouyn-Noranda.

Quant aux reproches que le député aurait à faire au maire durant cette période-là, il n’y en a pas. Il a été le premier à me féliciter après ma victoire. On est demeurés de très bons amis, soutient-il.

Deux cyclistes se suivent sur une piste cyclable bordée de terrains de gazon.

Pierre Grandmaître a contribué à la création de la piste cyclable autour du lac Osisko. (archives)

Photo : Radio-Canada

Marc Lemay souligne aussi l’apport de Pierre Grandmaître dans le développement de nombreux projets culturels ou sportifs à Rouyn-Noranda, notamment la création de la piste cyclable autour du lac Osisko.

Quand il y avait des problèmes à régler, au niveau du transport, du vélo ou de n’importe quoi, cet homme-là, il n’y a rien qui pouvait l’arrêter s’il avait trouvé une solution.

Une citation de :Marc Lemay

Instigateur du projet de fusion entre Rouyn et Noranda

Joint par téléphone à Montréal où il réside depuis peu, Denis Charron, qui a travaillé pour les villes de Rouyn et de Rouyn-Noranda pendant près de 45 ans, dont 30 à titre de directeur général de la seconde, souligne l’apport important de Pierre Grandmaître dans le projet de fusion de Rouyn et Noranda.

Pierre a été l’instigateur du regroupement de Rouyn et Noranda, c’est lui qui a amené l’idée au conseil municipal. Jacques Bibeau, qui était maire à l’époque, a réalisé cette chose-là [la fusion] en 1986. Puis, en 1994, alors qu’il était maire, avec sa personnalité et son entregent, Pierre a fait en sorte que les regroupements ont commencé avec Granada, Beaudry et Lac Dufault, rappelle-t-il.

Pierre est à l’origine du Rouyn-Noranda moderne que l’on connaît présentement.

Une citation de :Denis Charron

Un homme agréable à côtoyer

Invité à raconter une anecdote décrivant la personnalité de Pierre Grandmaître, Rémy Trudel s’est empressé de raconter une scène s’étant déroulée lors d’une séance du conseil municipal.

Je me rappellerai toujours de ce citoyen qui se présente au micro, et qui demande au maire : "Vous nous avez apporté les bacs verts pour les matières recyclables, vous nous avez apporté les bacs noirs et là vous nous amenez les bacs bruns pour le compostage, est-ce terminé maintenant?" Et le maire de répondre avec son ton humoristique : "Ce n’est pas fini, on va ajouter des bacs blancs, pour mettre la neige, mon cher citoyen!, décrit M. Trudel en faisant référence au côté pince-sans-rire de M. Grandmaître.

Une photo professionnelle de Pierre Grandmaître à l'époque où il travaillait chez Royal Lepage.

Pierre Grandmaître a été maire de Rouyn-Noranda, candidat au Parti conservateur et agent immobilier, notamment.

Photo : Facebook/Pierre Grandmaître

Pour Jean-Claude Beauchemin, la meilleure anecdote impliquant Pierre Grandmaître se déroule lors d’une partie de pêche sur la glace à Rapide-Deux.

Pierre aimait ça être le cuisinier. On avait du plaisir à lui tirer la pipe en lui disant qu’au lieu de faire cuire le steak, il le faisait bouillir. Ça le piquait au vif, parce qu’il avait des prétentions d’être le meilleur cuisinier, et que personne ne pouvait faire un meilleur steak que lui!, lance-t-il amicalement.

Une autre fois, on a reçu avec Pierre le consul de France à Québec. On l’a amené à la pêche blanche au Rapide-Deux. Ce gars-là est reparti d’ici impressionné. Pierre Grandmaître, c’est un gars qui était à l’aise avec n’importe qui, avec tout le monde. Le consul de France, ce n’est pas tout le monde qui reçoit ça à dîner. Le gars n’en revenait pas. C’est le portrait du Pierre Grandmaître attachant que je vais toujours conserver comme souvenir, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !