•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet Authier : une entreprise de Pikogan effectue les travaux de forage

Deux grandes affiches du projet minier Authier, de la compagnie Sayona Mining, plantées dans la terre sur un terrain boisé.

Le projet de mine de lithium de la compagnie Sayona Mining (archives)

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Martin Guindon

Sayona Québec a confié à Forages Pikogan le mandat d’effectuer la campagne de forage en cours sur le site du projet Authier Lithium, à La Motte.

Les travaux amorcés la semaine dernière consistent à réaliser 31 trous de forage pour un total de 4500 mètres pour le projet Authier, dont le processus d’évaluation environnementale est toujours en cours. L’entreprise souhaite ainsi accroître les ressources de lithium, réduire le ratio de décapage et améliorer la rentabilité du projet. Il s’agit d’un investissement d’environ 1 million de dollars.

Ce sont des forages pour préciser davantage l’emplacement de la fosse qu’on va faire, l’emplacement de nos réserves. Une observation faite par un géologue sur les carottes nous a amenés à développer un ancien trou qu’on avait fait, pour aller juste un peu plus profondément, vérifier jusqu’où nos réserves se situent. Nos réserves actuelles nous permettent d’envisager une extraction sur 14 ou 15 ans. Si on trouve une plus grande réserve, ça va juste être favorable, explique Guy Laliberté, chef de la direction de Sayona Québec.

Ce dernier réitère par ailleurs que les travaux de forage ne rapprochent pas le projet de l’esker Saint-Mathieu-Berry. On s’est engagé dans l’étude d’impact environnemental, qui est publique, à ne pas dépasser une coordonnée x y pour tout ce qu’on va entreprendre là. C’est notre engagement. C’est certain qu’on ne va pas dans cette direction-là. Nos plans ne nous amenaient pas là et on n’ira pas là, assure-t-il.

Retombées locales

Par ailleurs, Sayona Québec annonce qu’au terme d’un appel d’offres réalisé sous la direction du consultant BBA, le mandat principal pour les travaux d’exploration a été confié à Forages Pikogan, une entreprise créée en 2017 par la Coopérative de solidarité de Pikogan.

Sayona rappelle qu’elle a signé en 2019 une entente sur les répercussions et les avantages pour la phase d’exploration du projet Authier Lithium avec le Conseil de Première Nation Abitibiwinni, qui en fait notamment l’un de ses actionnaires. L’entente a aussi pour objectif de maximiser les retombées pour la communauté située près d’Amos.

Monik Kistabish et Brett Lynch se serrent la main.

Monik Kistabish, cheffe de la Première Nation Abitibiwinni, et Brett Lynch, directeur général de Sayona Mining, lors de la signature d'une entente en 2019.

Photo : Valérie Pelletier

Le principal entrepreneur qui va faire les travaux de forage spécifiquement, c’est Forages Pikogan. Ceux qui ont fait le déboisement, ce sont les gens de la Coop de solidarité de Pikogan, qui appartient à la Première Nation Abitibiwinni. Le bureau de Val-d’Or de BBA supervise les travaux en compagnie de notre géologue de l’Abitibi, Rémi Asselin. Laboratoires SGS de Val-d’Or vont faire l’analyse sur les carottes de forage. Services Technominex de Rouyn-Noranda vont aussi travailler là-dessus. Services forestiers GFE de La Motte sont là pour la gestion des titres et des tâches reliées au projet. À part moi, il n’y a personne qui n’est pas de l’Abitibi. On est fiers parce que l’objectif d’un projet, c’est de maximiser les retombées locales, fait valoir Guy Laliberté.

Le Conseil de la Première Nation Abitibiwinni, la Coopérative de solidarité et Forages Pikogan ont décliné nos demandes d’entrevue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !