•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux pays et cinq jours à l’étranger pour Justin Trudeau

Sommets du G7, de l’OTAN et Canada-Union européenne seront au menu du voyage qui se déroulera du 10 au 15 juin.

Justin Trudeau lève le bras en guise d'au revoir alors qu'il s'apprête à entrer dans l'avion.

Le premier ministre Justin Trudeau se rendra au Royaume-Uni et en Belgique lors d'un voyage officiel.

Photo : Radio-Canada / Louis Blouin

Même si la pandémie n’est pas terminée et que les restrictions de voyage sont toujours en place, Justin Trudeau s’apprête à s’envoler vers le Royaume-Uni et la Belgique pour son premier voyage depuis le début de la crise sanitaire.

Ottawa confirme ce qu’avait déjà dévoilé le bureau de son homologue britannique : Justin Trudeau participera en personne au sommet du G7 qui se déroulera dans le village de Carbis Bay en Cornouailles, dans le sud-ouest de l'Angleterre, du 11 au 13 juin.

L'événement arrive à un moment déterminant pour le Canada et ses alliés. Une rencontre bilatérale avec le président américain Joe Biden devrait avoir lieu en marge du sommet.

Au menu des discussions : la gestion de la pandémie, le déploiement des vaccins à l’échelle mondiale, la relance économique et le climat.

L’hôte du sommet, le premier ministre Boris Johnson, a déclaré dimanche dernier qu’il s’attendait à un accord sur un passeport vaccinal entre les pays membres pour faciliter les voyages. Le Canada prend part à ces discussions, même si Justin Trudeau semble réfractaire à l’idée d’une reprise des voyages pour l’instant.

L’enjeu des frontières risque d’être abordé lors de la possible rencontre entre Justin Trudeau et Joe Biden. Le tête-à-tête n’est pas encore officiellement à l’horaire, mais les deux administrations y travaillent.

Le Canada vient de confirmer qu’il prolongeait la fermeture de sa frontière avec les États-Unis jusqu’au 21 juin. Des gens d’affaires et des politiciens américains s’impatientent et réclament un plan de réouverture.

Des rencontres bilatérales entre Justin Trudeau et d’autres chefs d’État devraient avoir lieu.

Partage des vaccins

Lors du sommet du G7, le premier ministre britannique souhaite aussi insister pour que les pays riches, comme le Canada et le Royaume-Uni, partagent leurs surplus de vaccins le plus rapidement possible afin d’immuniser l’entièreté du monde d’ici la fin de 2022.

Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons enfin mettre un terme à cette pandémie et bâtir un avenir qui sera profitable à tous, a déclaré Justin Trudeau dans un communiqué.

Boris Johnson veut aussi discuter d’un traité de préparation à une pandémie mondiale entre les membres du G7.

L’OTAN et l’Europe

Après l’Angleterre, Justin Trudeau prendra le chemin de Bruxelles pour participer au sommet des dirigeants de l’OTAN, le 14 juin, pendant lequel seront abordés les engagements communs en matière de sécurité, selon le communiqué du bureau du premier ministre.

Il sera sans doute question de la posture de l’alliance face à la Chine, de la présence russe le long de la frontière ukrainienne et de la situation au Bélarus.

Le 15 juin, Justin Trudeau finira son périple avec le sommet Canada-Union européenne lors duquel il rencontrera le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Ils discuteront notamment de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne, de création d’emplois et de climat, notamment.

Mesures sanitaires strictes

Ce voyage officiel survient au moment où Justin Trudeau continue de décourager les Canadiens de voyager.

Son bureau assure que le premier ministre et la délégation canadienne suivront des protocoles et des procédures de santé publique stricts pendant leur visite au Royaume-Uni et en Belgique, pendant leurs déplacements et à leur retour au pays.

Les membres de la délégation canadienne subiront des tests de dépistage tous les jours pendant le séjour à l’étranger.

La semaine dernière, le premier ministre a assuré qu’il respecterait la quarantaine obligatoire à l’hôtel à son retour au pays.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !