•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pétrole atteint un sommet inégalé depuis 2018

Des barils de pétrole.

Les perspectives économiques anticipent une augmentation de la demande en or noir.

Photo : Reuters / Regis Duvignau

Agence France-Presse

Le prix du baril de pétrole coté à New York a terminé mercredi à 68,83 $ US, son plus haut niveau depuis octobre 2018.

Cette hausse est soutenue par une décision de l'OPEP+ et la perspective d'un regain de la demande en or noir dans le monde.

Le baril WTI pour le mois de juillet, la référence américaine, a clôturé à 68,83 $ US, en hausse de 1,11 $ US ou 1,64 %.

Le marché s'attend à un maintien de la hausse progressive entérinée fin avril par l'OPEP+, après les fortes coupes décidées l'an dernier face à la pandémie de la COVID-19.

Les 23 pays membres de l'OPEP+ ont décidé d’une quantité de barils de pétrole à produire afin d’en soutenir la valeur. Ils laissent volontairement sous terre une part importante de leur production pour ne pas inonder un marché fragilisé par la crise sanitaire.

La stratégie de l’OPEP+ est d’effectuer un retour par palier entre mai et juillet à une production totale de près de 1,2 million de barils.

L’organisation a pris cette décision tout en anticipant une augmentation de la demande dans un contexte de reprise économique post-pandémie de COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !