•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’autre côté du mur, de Manon Brunet

Elle sourit.

Manon Brunet est en lice pour le Prix du récit Radio-Canada 2021.

Photo : Elisabeth Cloutier

Radio-Canada

Manon Brunet fait partie des 23 auteurs et autrices en lice pour le Prix du récit Radio-Canada 2021.

Qui suis-je?

Artiste dans le sang, j’écris mes réflexions dans un journal depuis ma tendre enfance. Piano, chant, chorale, théâtre, comédie musicale... c’est en 1984 que j’obtiens mon premier contrat professionnel comme chanteuse. À 20 ans, je quitte Trois-Rivières, ma ville natale, pour rejoindre la tournée internationale d'Up With People, qui m’amène, entre autres, à Hawaï et en République populaire de Chine, et à participer à la mi-temps du Super Bowl à La Nouvelle-Orléans. J’y acquiers une solide confiance en moi et la certitude de vouloir exercer ce métier. Je remplis plusieurs cahiers, racontant mes aventures, mes rencontres, exprimant mes émotions. Au retour, j'emménage à Montréal, où je fais la rencontre de mon futur mari musicien. Ensemble, nous fonderons Ma Blues Band et les Éditions Magi. L’appel de l’écriture et de la composition, ainsi que l’obtention d’une première bourse de création m'encouragent à produire et à commercialiser trois albums de chansons originales francophones. Je suis aussi formatrice en chant gospel et comédienne. Je prends de plus en plus plaisir à jouer des personnages et mon bonheur d’écrire ne se tarit pas.

Mon récit en quelques mots

Réflexions et leçons de vie écrites pour apaiser ma convalescence après être rentrée tête première dans un mur. Me casser le cou sans grande séquelle m’a permis de ressentir, malgré l’inconfort de mon état, une véritable gratitude.

Ma source d’inspiration pour ce texte

Au moment du choc initial, conseillée par mon agent et ami, j’ai entrepris l’écriture de ce qui est devenu mes leçons de convalescence. J’étais dévastée. Je devais présenter un spectacle important trois jours après l’accident. On a convenu que j’allais publier sur les réseaux le résultat de mes réflexions à l’heure prévue du lever du rideau. Tous les deux samedis à 20 h, comme une entrée en scène, inspirée par mes rêves et ces moments d’inertie, j’ai publié neuf textes, peaufinés au fil des heures. Ce récit est l’essentiel de ces écrits.

Les premières lignes de mon récit

TÊTE PREMIÈRE

Comme dans un rêve qui vire au cauchemar, trois secondes et BANG! la tête dans le mur, comme un rhinocéros, à toute vitesse. Et pourtant, ce n’était qu’un exercice de réchauffement…

C’est arrivé en 2018, au Conservatoire de musique et d’art dramatique de Montréal, le mercredi 23 mai,10 h 50 du matin.

Depuis cette seconde, ma tête est mise dans un étau, car il faut la protéger. « Vous avez réussi à vous casser le cou, madame Brunet », m’a dit le docteur qui venait de lire ma radio. Faut passer un scan. Une résonance magnétique. Faut vérifier l’instabilité de la cassure, car je risquerais la paralysie.

Et ben dis donc.

On niaise pas avec ça.

Une citation de :Extrait de De l'autre côté du mur, de Manon Brunet

Véritable tremplin pour les écrivaines et les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Centre des arts de Banff, en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !