•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : des cliniques communautaires et mobiles mises en place cette semaine

La province étend l’admissibilité à la deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 à toute personne ayant reçu le vaccin au plus tard le 20 avril.

Une ambulancière remplit une seringue d'une dose du vaccin de Moderna.

Selon le coresponsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, Johanu Botha, les cliniques communautaires et mobiles « s'inspireront de l'expérience des cliniques dirigées par des Autochtones et de la clinique éphémère du quartier Knox à Winnipeg ».

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Camille Kasisi-Monet

Le Manitoba continue ses efforts de vaccination en déployant des cliniques mobiles éphémères et mobiles cette semaine dans certaines communautés, tandis que des doses de vaccins seront envoyées dans des pharmacies et des cabinets médicaux de la province.

Les responsables de la campagne de vaccination manitobaine prévoient des cliniques de vaccination organisées par la communauté pour faciliter la vaccination des communautés ethniques vulnérables.

Les différentes organisations communautaires feront de la sensibilisation et aideront à mettre en place des cliniques éphémères. Selon le coresponsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, Johanu Botha, les cliniques communautaires s'inspireront de l'expérience des cliniques dirigées par des Autochtones et de la clinique éphémère du quartier Knox à Winnipeg.

Selon les demandes spécifiques des communautés, ces cliniques communautaires pourront s’établir là où il y a un besoin. Il y aura un groupe d'experts en vaccination communautaire qui travaillera avec ces communautés. La mise en place de ces cliniques de vaccination mobile permettra de rejoindre les communautés ethniques dont les membres peuvent être dissuadés de visiter les grands centres de vaccination en raison de problèmes de langue.

De plus, des cliniques éphémères mobiles se déplaceront à travers Winnipeg à partir de mercredi afin de prendre contact avec les membres de communautés spécifiques ciblées et de leur proposer de se faire vacciner.

L’admissibilité à la deuxième dose étendue

Par ailleurs, 5000 doses des vaccins de Moderna et de Pfizer-BioNTech seront envoyées à 25 cliniques médicales et pharmacies, afin d’offrir à la population manitobaine une plus grande accessibilité au vaccin. Ceci devrait aider certaines communautés ou personnes qui hésitent à se faire vacciner dans les supercliniques, en leur offrant la possibilité de discuter avec un professionnel de la santé qui pourra répondre à leurs inquiétudes, selon Johanu Botha.

Quant aux doses d’AstraZeneca, aucune livraison n’est prévue au Manitoba.

Johanu Botha a de plus confirmé que la province a administré près de 875 000 doses de vaccins contre la COVID-19, ce qui représente 66,2 % de la population adulte. Près de 63 % des jeunes de 12 ans et plus se sont fait vacciner, en date de mardi.

La province étend l’admissibilité à la deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 à toute personne ayant reçu le vaccin au plus tard le 20 avril. Les Autochtones et les personnes atteintes de certaines maladies sont déjà admissibles.

Joss Reimer, médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et responsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, rappelle qu’une période minimale doit quand même être respectée entre les deux doses.

Pour le vaccin de Pfizer-BioNTech, cette période est de 21 jours, et pour le vaccin de Moderna, elle est de 28 jours. Dans le cas du vaccin d’AstraZeneca, la période minimale est de 28 jours, mais la province recommande d’attendre 8 semaines entre les doses, si possible. 

Lundi, la santé publique a annoncé que les personnes qui ont reçu une première dose du vaccin AstraZeneca pourront recevoir les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna pour leur deuxième dose.

Les personnes ayant reçu une première dose du vaccin de Pfizer-BioNTech pourront aussi recevoir celui de Moderna pour leur deuxième dose, et vice-versa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !