•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour en classe sans masque si le taux de vaccination atteint les 75 %

Le ministre Roberge en conférence de presse.

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Les élèves du primaire et du secondaire du Québec retrouveront le chemin de l’école en automne sans masque et sans classes-bulles si le taux de vaccination est d’au moins 75 % chez les 12 à 17 ans.

C’est un ministre de l’Éducation tout sourire qui s’est présenté mercredi devant les médias, évoquant un retour à la normale.

Si on continue nos efforts cet été, si on ne relâche pas notre vigilance, si on va se faire vacciner, les élèves vont revenir dans leur école.

Une citation de :Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

Il s’agit d’un plan de rentrée en trois axes : la prévision d’un retour à la vie la plus normale possible, des mesures de nettoyage et d’amélioration de la ventilation et un protocole d’urgence.

Nos élèves du préscolaire, du primaire, du secondaire, de la formation générale aux adultes, la formation professionnelle, pourront revenir à une organisation scolaire habituelle […] avec les sorties scolaires, a expliqué M. Roberge.

On ne prévoit pas à ce moment-ci de présence en alternance pour nos élèves de secondaire 3, 4, et 5, a-t-il précisé.

On prévoit maintenir des mesures de prévention renforcées par rapport à ce qu’on avait avant la pandémie, comme le nettoyage plus fréquent des surfaces fréquemment touchées et le lavage des mains. Il s’agit pour M. Roberge de maintenir les bonnes habitudes d’hygiène.

L’été 2021 va être l’été où on va donner un grand coup pour l’entretien des écoles avec une attention très particulière au système de ventilation.

Une citation de :Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

Aux côtés du Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique du Québec, et d'Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation, le ministre Roberge a fait remarquer que certaines mesures vont continuer cependant à s'appliquer en cas d'éclosion. Il n'est pas exclu que la santé publique ferme des classes et que l'enseignement se fasse à distance.

Cette rentrée sans masque dépendra également des résultats d’une mise à jour qui sera faite au début du mois d’août sur la situation épidémiologique.

Selon les avis de la santé publique, si la situation épidémiologique se détériore dans certaines écoles, il est possible qu’on recoure encore l’an prochain à des mesures sanitaires qu’on a expérimentées cette année.

Une citation de :Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

Lundi dernier, la ministre de l’Enseignement supérieur Danielle McCann avait évoqué le même taux de vaccination de 75 % chez les Québécois de 16 à 29 ans ayant reçu leurs deux doses de vaccin anti-COVID-19 d'ici là pour permettre une rentrée sans distanciation physique dans les cégeps et les universités.

Plus tôt au mois de mai, Québec avait présenté un plan de déconfinement progressif sur le chemin d’un retour à la normale via une protection communautaire d'ici l'automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !