•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un vidéoclip de Mordicus tourné avec les jeunes de l'école Le Roseau

Un adulte filme des enfants qui dansent dans une cour d'école.

Les jeunes de l'école Le Roseau se retrouveront dans le vidéoclip de Mordicus.

Photo : Radio-Canada / Julie Larouche

Julie Larouche

Les élèves de l’École du rock, le projet éducatif musical de l’école Le Roseau de Chicoutimi-Nord, seront les vedettes du nouveau vidéoclip de la formation Mordicus.

Depuis deux mois, ils pratiquent la chorégraphie de la chanson Fiasco à gogo avec leur professeur d’anglais Maxime Desrosiers, qui est aussi le chanteur du groupe.

C'est venu avec une inspiration du moment dans la classe de 1re année en anglais. J'ai fait jouer le nouveau single de Mordicus, les enfants ont commencé à chanter masqués. Ça a quand même été assez puissant le message de la chanson chanté par des jeunes. On s'est dit, on fait un rassemblement et ce sont les jeunes qui vont chanter, danser, bouger sur cette chanson-là, a raconté Maxime Desrosiers.

Un homme et une femme montrent une chorégraphie.

Maxime Desrosiers est professeur d'anglais... et chanteur de Mordicus.

Photo : Radio-Canada / Julie Larouche

La pièce a été lancée à la mi-avril. Un vidéoclip fait avec de l'animation est déjà disponible.

C'est une chorégraphie qu'on a improvisée comme ça. Alors on a décidé de faire une captation vidéo et puis de faire un montage super dynamique avec drone et tout ce qui s'en suit. Ça devrait donner des images spectaculaires. Avec un orage en plus, on est tous dans le même bateau et le bateau prend l'eau, c'est des effets spéciaux, a-t-il poursuivi, en citant au passage des paroles de sa chanson.

La chorégraphie a été réalisée dans la cour de l'école.

La chorégraphie a été réalisée dans la cour de l'école.

Photo : Radio-Canada / Julie Larouche

En cette année particulière, l’activité a été très bien accueillie par les écoliers, qui se sentent d’ailleurs interpellés par le message de la chanson. On parle surtout de la différence, par exemple l'autisme, tout ce qui se passe en ce moment, le racisme, vraiment plein d'affaires qui se passent, surtout avec notre école qui est désignée pour ça. Et puis la chanson est vraiment pour ça dans le fond, qu'on accepte les différences, a expliqué Florence Brousseau, une élève de 6e année. L'école offre notamment des services pour les élèves ayant un trouble du spectre de l'autisme.

L'activité a insufflé une bonne dose d’énergie qui permet d’espérer une reprise des activités de l’École du rock à la rentrée. L’enthousiasme est aussi bien présent au sein du groupe Mordicus, qui planche à la réalisation d’un nouvel album.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !