•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un oeil sur les avant-bals et les après-bals

Des jeunes dans un bal de finissants.

Pour les jeunes, le bal de finissants est une belle façon de célébrer la fin de son secondaire et surtout, de dire au revoir à ses amis.

Photo : getty images/istockphoto / Deagreez

Radio-Canada

L’annulation des bals de finissants pour une deuxième année consécutive, tel qu’annoncé par le gouvernement du Québec, est une source de déception pour bien des jeunes. Les autorités scolaires et policières croient que nombre d’entre eux trouveront une façon de célébrer et précisent qu'ils demeureront à l'affût.

La première ministre de l'École secondaire Charles-Gravel, Karolane Claveau, croit que les bals sont un rite de passage pour bien des adolescents..

Le bal de finissants, il clôt ton secondaire. Quand tu es rendu là, tu le sais que c’est fini et qu’après tu deviens une grande personne et que tu vas faire tes propres choix. C’est vraiment comme la fin de l’adolescence , dit l’étudiante de l’école située à Chicoutimi-Nord.

Faute de pouvoir participer à un bal conventionnel, les finissants de l'école secondaire Charles-Gravel auront l'occasion de défiler et de se faire photographier dans leurs plus beaux atours avant de participer à un cocktail dînatoire, le tout avec des règles à respecter.

On savait qu’on allait avoir quand même certaines restrictions et je pense qu’on veut vraiment respecter ces mesures-là. Les élèves s’y attendaient. On l’avait dit depuis le début , a rappelé la directrice adjointe de l’école, Isabelle Tremblay.

Les directions d’établissements sont persuadées que des célébrations auront lieu avant ou après les activités formelles organisées. Ils feront donc de la prévention pour éviter les débordements et travailleront en collaboration avec les policiers du Service de police de Saguenay (SPS) pour veiller au grain.

Ce ne sont pas des événements qui sont entérinés ou organisés par les établissements scolaires et le Service de police de Saguenay (SPS) sera présent pour assurer une certaine sécurité et un respect des lois également , a indiqué la porte-parole du Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay, Claudie Fortin.

Le SPS a d'ailleurs acheminé une lettre aux parents d’élèves pour leur rappeler que les policiers seront aux aguets et qu'ils séviront au besoin.

De plus, le contexte actuel de santé publique ajoute la contrainte du maintien des mesures sanitaires qui doivent également être respectées selon le décret qui prévaut. La surveillance policière sera accrue et verra à faire respecter toutes les mesures de santé publique alors que des contrôles routiers seront également effectués, a fait savoir l’inspecteur à la Direction des enquêtes criminelles et soutien opérationnel, Dany Gagné.

D'après le reportage de Catherine Gignac

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !