•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau ouvre la marche vers des toilettes et des vestiaires non genrés

Une affiche bleue sur une porte indique les toilettes.

La Ville de Gatineau entend rendre accessibles des toilettes et des vestiaires universels - ou non genrés - dans ses édifices (Archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Gatineau entend rendre des toilettes et des vestiaires universels - ou non genrés - accessibles dans ses édifices.

Je suis heureux que Gatineau fasse preuve d'inclusivité et de modernité, et j'espère que cela encouragera toutes les personnes à prendre part aux activités de leur Ville, a dit, par communiqué, le conseiller Martin Lajeunesse, président de la Commission des loisirs, des sports et du développement communautaire.

Dans une présentation faite aux élus réunis en comité plénier, mardi, le Service des loisirs, des sports et du développement des communautés a indiqué la marche à suivre proposée pour graduellement implanter ces toilettes et vestiaires dont l’utilisation n’est associée à aucun genre.

Il y a des personnes trans ou non binaires qui peuvent se sentir repoussées par le fait qu'il n'y a pas d'endroit pour se changer dans nos installations ou pour même aller à la toilette parfois.

Une citation de :Cédric Tessier, conseiller du District de Hull-Wright

Je l'ai vécu quand j'étais sauveteur des situations où les gens étaient mal à l'aise de venir se changer à la piscine étant donné que le vestiaire était soit homme, soit femme. Il y a eu certains enjeux, a raconté le conseiller du District de Hull-Wright, Cédric Tessier, en point de presse, mardi. Les vestiaires familiaux sont un bon exemple que c'est possible d'avoir des installations quasiment universelles. [...] Là, on franchit un pas supplémentaire en ayant un projet pilote pour des vestiaires pleinement universels où tout le monde va pouvoir aller se changer dans des cabines.

Pour ce projet pilote, la Ville a ciblé les chalets des services de piscines extérieures des Trembles et Bisson.

Les deux installations qui ont été choisies sont des bons choix, étant donné qu'il y a des rénovations qui doivent se faire à courte échéance, souligne M. Tessier.

Le conseiller du District de Buckingham, M. Lajeunesse précise que ce projet permettra d'évaluer les différentes options.

Quand je regarde les autres établissements, quand je regarde l'Université de Montréal, ils ont 80 toilettes, mais ils en ont quelques-unes genrées. Est-ce qu'on va faire ça? Ça va être le but de l'analyse avec les tests qu'on va faire. L'objectif, c'est de venir avec des toilettes non genrées, avec des salles communes pour se laver les mains, se sécher les mains, des tables à langer communes, mais des sections cabinets de toilette individuelles, a précisé M. Lajeunesse, en point de presse.

L’idée est autant d’intégrer le principe de toilettes universelles aux infrastructures existantes qu’à celles qui seront construites à l’avenir, a-t-on mentionné mardi, dans le communiqué de la Ville.

Un bilan après un an

Le bilan de ce projet pilote devrait être fait au bout d’un an, en plus de cibler d’autres emplacements possibles, précise la Municipalité. Il pourrait notamment être choisi de se concentrer sur les centres aquatiques et les centres sportifs.

Le conseiller Lajeunesse se dit confiant de l'accueil du public.

Quand on se fie à ce qui se fait ailleurs, au début, il y avait un peu une gestion de changement, mais l'accessibilité s'est faite avec la progression. [...] On est rendus là. C'est pas une vague qui part de Gatineau [...] Et puis, ça vient diminuer le coût de nos infrastructures et ça amène une sécurité, a-t-il insisté, rappelant que ces endroits qui peuvent être fréquentés par les personnes de toute identité de genre ont commencé à voir le jour, ailleurs dans le monde, depuis assez longtemps.

La feuille de route présentée mardi sera soumise aux élus de Gatineau au cours d’une prochaine séance du conseil municipal.

La commission présidée par M. Lajeunesse a déjà fait ses recommandations, dans ce dossier, et des organismes tels que Trans Outaouais ont été consultés.

Certaines casernes d'incendie de Gatineau offrent déjà des toilettes universelles qui sont en fait des cabinets privés, alors que les lavabos se trouvent dans un espace commun.

À Ottawa, des installations similaires existent, notamment dans les quartiers généraux du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et au Centre national des arts.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !