•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rupture en six épisodes, vue par une réalisatrice sherbrookoise

Une photo de deux jeunes femmes couchées qui se regardent.

« U-HAULING » aborde, avec sensibilité et humour, la rupture d’un couple de jeunes femmes, Jeanne et Iris.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie/ Alignements

Anik Moulin

« Je suis super contente d'être arrivée au bout. À la fin du tournage, [...] je pleurais de joie. Je comprenais pas que j'avais réussi à faire ça! » raconte avec émotion Dani.ka Vermette au téléphone. Sa première série web sera diffusée à compter du 4 juin sur Unis TV.

U-HAULING est scénarisée et réalisée par la Sherbrookoise d'origine. Elle y aborde, avec sensibilité et humour, la rupture d’un couple de jeunes femmes, Jeanne et Iris. Dani.ka s'est inspirée de sa propre réalité.

Comme beaucoup de gens disent, on écrit le mieux sur ce qu'on connaît. Je suis allée dans cette direction et je me suis vraiment fiée à des expériences que j'ai vécues dans ma vie pour écrire ça.

Une citation de :Dani.ka Vermette, scénariste et réalisatrice

La série est déclinée en six épisodes, de sept à huit minutes. La jeune réalisatrice a créé une histoire sur les étapes du deuil amoureux, qui sont les mêmes que les étapes d'un deuil normal. Le déni, la colère, la négociation, la dépression, affirme celle qui souhaitait au départ diffuser sa série sur le web, parce que le sujet est parfait pour cette plateforme. À chaque épisode, on a l'opportunité de recommencer une petite histoire dans une grande histoire plus large.

Qu'est-ce que représente U-HAULING dans sa vie?

Un bel exutoire de plein de sentiments que j'ai eus, pendant la première moitié de ma vingtaine. J'ai eu plusieurs relations qui ont été plus chambranlantes. J'ai eu ma première grande rupture et j'ai eu plein d'amis autour de moi qui m'ont aidé. Je voulais vraiment rendre hommage à ces amis-là, explique Dani.ka Vermette.

Photo de Dani.ka Vermette.

La première série web de la réalisatrice sherbrookoise Dani.ka Vermette sera diffusée à compter du 4 juin.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie/Dani.ka Vermette

Tourner en hiver, oui!

La série devait, au départ, être tournée durant la saison estivale, mais avec la pandémie et les retards associés à celle-ci, le tournage s'est finalement effectué durant l'hiver. C'est vraiment plus difficile de tourner en hiver, mais au final, je regrette vraiment pas. Je trouve que ça rajoute une magie! dit la réalisatrice, bien fière du résultat.

Diversité

Parmi les jeunes comédiens et comédiennes, nous retrouvons Jasmina Parent, Leila Donabelle Kaze, Dominik Dagenais et la lumineuse Fabiola N. Aladin, notamment. La diversité, dans tous les sens du terme, est essentielle pour Dani.ka. C'est vraiment quelque chose qui est au cœur de ma démarche. Je pense qu'il y a moyen d'aller encore plus loin que ce que j'ai fait là, ajoute la réalisatrice, qui trouve tranquillement sa propre signature cinématographique.

J'ai un point de vue à amener que je commence tout juste à explorer. Je trouve ça incroyable de pouvoir me découvrir là-dedans, et évoluer en tant qu'humain.

Une citation de :Dani.ka Vermette, scénariste et réalisatrice

La cinéaste a déjà d'autres projets sur le feu. Elle planche actuellement sur un court métrage, elle est aussi en pleine rédaction d'un premier long métrage de fiction. Elle a également déposé un projet de documentaire comme productrice. Celle qui vient de terminer son baccalauréat en production cinématographique à l'Université Concordia affirme que, le travail d'équipe, c'est ce qui lui a fait aimer le cinéma.

Encore aujourd'hui, c'est ça qui me fait triper. Ce plateau-là a été incroyable! [...] C'était vraiment une belle expérience à vivre pis on dirait que j'ai juste envie de retrouver ce sens de la communauté, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !