•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amos en voie de régler un problème récurrent de refoulement d’égouts

Des tuyaux empilés dans une rue où on a retiré l'asphalte.

La Ville d'Amos procédera au remplacement de toutes les canalisations.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Martin Guindon

La Ville d’Amos procède à d’importants travaux correctifs qui viendront mettre un terme à un problème récurrent de refoulement des égouts pluviaux pour certains résidents.

Après des travaux préliminaires réalisés l’an dernier, le chantier de 3,5 millions de dollars a repris la semaine dernière et se poursuivra jusqu’à la fin juillet. TEM Entrepreneur général remplace les canalisations d’égout et d’aqueduc sur les rues des Chênes, des Érables, des Cèdres et des Ormes dans le quartier Amos-Est.

C’est un chantier un peu particulier. On ne change pas les canalisations parce qu’elles avaient atteint la fin de leur vie utile, mais pour régler un problème d'écoulement des eaux. On avait des secteurs où il n’y avait presque pas de pente, donc les eaux ne s’écoulaient pas, tant au niveau sanitaire que pluvial. Ça causait des refoulements d’égout à répétition dans certaines résidences. On vient corriger cette situation avec ces travaux-là, explique Régis Fortin, directeur du Service immobilisations et environnement à la Ville d’Amos.

Une pelle mécanique creuse dans une rue pour retirer des canalisations.

En plus de remplacer les conduites, la Ville d'Amos modifiera les pentes afin d'améliorer l'écoulement des eaux usées sanitaires et pluviales.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Les travaux permettront donc de corriger les pentes et aussi les diamètres de certaines conduites, afin de s’assurer que les eaux puissent bien s’écouler. C’est pour ça que des fois, on a même dû changer l’orientation des conduites pour s’assurer que tout s’écoule dans nos conduites principales, qui elles vont vers nos ouvrages de traitement, fait valoir M. Fortin.

La Ville d’Amos a reçu une aide financière de 857 020 $ du Programme d’infrastructures municipales en eau (PRIMEAU) de Québec.

Un grand soulagement

La mise en route de ce chantier réjouit les résidents du secteur. C’est certain que pour nous autres, c’est un grand soulagement de voir ces travaux-là se réaliser, parce que ça fait une dizaine d’années qu’on les attendait. Je ne vous cacherai pas qu’il y avait un stress quand il y avait une pluie hivernale qui se pointait. C’était toujours quelque chose qui était propice à un possible refoulement dans notre sous-sol, comme c’est arrivé en janvier 2018. Disons qu’on devrait dormir sur nos deux oreilles dès que les travaux seront complétés. Du moins, on le souhaite, fait valoir Marc Désilets, qui habite la rue des Cèdres.

Marc Désilets pose dans sa rue, où des travaux sont en cours.

Marc Désilets, résident de la rue des Cèdres

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Même son de cloche de sa voisine, Micheline Dostie. Ce que je peux vous dire, c'est qu’on est bien contents que les travaux se réalisent. Nous, on a été chanceux, car nous n’avons jamais eu de refoulement d’égouts. Ça va quand même enlever du stress, car on savait que quelques voisins avaient eu de tels problèmes. Les désagréments des travaux seront largement compensés par les bienfaits, assure-t-elle.

Un autre gros chantier

Amos se prépare aussi à réaliser un projet de 3 millions de dollars avec l’entrepreneur Galarneau, sur la 4e Rue Est. Là aussi, on procédera au remplacement des infrastructures souterraines, entre le carrefour giratoire et la 11e Avenue Ouest. Les travaux débuteront en juillet pour se terminer en octobre. Québec a octroyé une aide de 1 643 920 $ via le PRIMEAU pour ce projet.

C’est un chantier d’envergure qui aura beaucoup d’incidences au niveau de la circulation. Les citoyens doivent s’attendre à des voies de détour et de l’attente dans certaines périodes de la journée. C’est une grosse voie collectrice, c’est la plus naturelle et la plus rapide pour les gens du quartier Amos-Est, reconnaît Régis Fortin.

Régis Fortin porte un dossard devant une affiche indiquant une rue barrée.

Régis Fortin, directeur du Service des immobilisations et de l'environnement à la Ville d'Amos.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Des chantiers sont aussi prévus sur la 5e Avenue Ouest et sur la 6e Avenue Est cet été. C’est un été assez chargé. Il y aura beaucoup de travaux en même temps. Mais on est rendus à une période où il faut renouveler nos infrastructures, souligne M. Fortin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !