•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean passera au jaune le 7 juin

Une pancarte lumineuse indique la présence de la clinique de dépistage.

L'amélioration de la situation au Saguenay-Lac-Saint-Jean permet de changer de palier d'alerte.

Photo : Radio-Canada

La baisse des nouveaux cas de COVID-19 au Saguenay-Lac-Saint-Jean au cours des derniers jours permet au gouvernement de faire passer la région en zone jaune à compter du 7 juin.

Le changement de zone devait initialement avoir lieu d'ici le 14 juin.

Il n'y a eu que cinq nouveaux cas rapportés mardi.

Le passage en zone jaune entraîne plusieurs changements. Les rassemblements intérieurs seront de nouveau permis pour les occupants de deux résidences, avec distanciation et masques. Au restaurant, les occupants de deux résidences pourront être assis à une même table.

Les bars pourront rouvrir leurs portes avec une capacité réduite à 50 %. Comme pour les restaurants, les occupants de deux résidences pourront être à la même table.

Les sports d'équipe à l'extérieur permettront des contacts brefs pour des groupes de 12 personnes, par opposition à aucun contact au palier orange. La limite passera à 25 personnes le 11 juin, peu importe le palier d'alerte. Pour les sports et loisirs d'intérieur, la limite passera à 12 personnes, avec pratique sans contact.

Le télétravail deviendra recommandé plutôt qu'obligatoire.

La limite dans les lieux de culte sera de 250 personnes et non seulement 100 comme c'est le cas en zone orange. Pour les funérailles et les mariages, le maximum passera de 25 à 50 personnes. Il sera aussi possible de tenir des activités privées dans un lieu intérieur pour les occupants de deux résidences.

Les régions de la Mauricie, du Centre-du-Québec et de l'est du Bas-Saint-Laurent sont aussi touchées par le passage au jaune.

Une question de statistiques selon le Dr Aubin

En entrevue après l'annonce de François Legault, le directeur régional de la santé publique, Donald Aubin, a simplement expliqué que la décision de devancer le changement de palier s'appuyait sur des chiffres encourageants.

En fait on regarde les statistiques, l'ensemble des indicateurs qu'on a et ce qu'on voit dans nos indicateurs, c'est que depuis neuf jours environ, on est vraiment dans la zone jaune, a-t-il répondu à Catherine Doucet, animatrice de l'émission Place publique. On s'y est installé quand même assez confortablement et c'est une bonne nouvelle. L'ensemble des indicateurs s'améliorait constamment. Donc, quand on ajoute les quelques jours qui restent pour se rendre à lundi prochain, donc dans six jours, on va alors avoir dépassé le 14 jours. Je pense qu'on est capable de se rendre sans trop de modulations, sans trop retourner dans le orange. Je pense qu'on est correct, je pense qu'on est vraiment bien, je pense que c'était la bonne décision.

Depuis l'instauration des paliers de couleur l'automne dernier, la santé publique utilise la moyenne sur sept jours du nombre de nouveaux cas par million. Le barème stipulait qu'en bas de 20 une région était au palier vert, en jaune de 20 à 60, en orange de 60 à 100 et en rouge au-delà de 100. Lors de la troisième vague, le Saguenay-Lac-Saint-Jean a rapidement dépassé la barre du 100 pour atteindre un taux de 137,2 le 21 mars. La statistique avait cependant rapidement baissé, laissant la région en orange. Elle a cependant oscillé près du 100 de la fin mars à la mi-mai, d'où les inquiétudes souvent répétées du Dr Aubin. C'est à partir de ce moment que la baisse s'est effectuée pour atteindre 38,7 mardi.

Donald Aubin a rappelé que l'objectif est que toutes les régions se retrouvent en vert d'ici la fin du mois de juin. Il a dit souhaiter que d'ici là les gens respectent les mesures sanitaires, dont le port du masque lors des rassemblements à l'intérieur des domiciles privés.

Pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, il a aussi noté l'excellente performance de la campagne de vaccination. Selon les statistiques publiées quotidiennement par l'Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ), les deux tiers des Saguenéens et des Jeannois ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19. Pour le Québec en entier, c'est 61,3 % des Québécois qui ont reçu au moins une dose.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !