•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les routes du terroir témiscamien à l’intérieur d’une carte interactive

Un cueilleur à la Bleuetière de Guérin, au Témiscamingue

Un cueilleur à la Bleuetière de Guérin, au Témiscamingue (archives)

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

La MRC de Témiscamingue déploie des initiatives numériques pour faire connaître ses producteurs locaux et ses produits du terroir.

Elle a lancé mardi matin la carte interactive Routes du terroir.

Il s’agit d’une plateforme numérique où sont répertoriés les producteurs agricoles, les agrotransformateurs et les restaurateurs du Témiscamingue.

Claire Bolduc parle derrière un lutrin lors d'une conférence de presse.

La préfète Claire Bolduc lors du lancement, le 1er juin

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Une quinzaine d’entreprises sont actuellement inscrites sur un potentiel de 60.

Une ressource est disponible pour accompagner les entreprises dans leur inscription à cet outil technologique.

La promotion de l’achat local passe par une meilleure connaissance des entreprises et des services que ces dernières offrent. À travers cet outil, les résidents et les touristes pourront voir de façon complète ce que les entreprises offrent comme activités, comme produits et pouvoir s’y rendre à travers l’itinéraire qui est disponible et les points de vente pour se procurer des produits, explique l’agente de développement en agriculture et agroalimentaire, Hannatou Tankary.

Une capture d'écran montre des paniers de légumes et la mention Routes du terroir.

L'outil est disponible sur le site web Vivre au Témiscamingue.

Photo : Capture d'écran

La plateforme interactive est disponible sur le site Web www.vivreautemiscamingue.com (Nouvelle fenêtre). 25 000 $ ont été investis pour mettre en valeur les lieux et attraits agricoles du Témiscamingue, dont la moitié proviennent du ministère de l’Agriculture.

La MRC souhaite que les citoyens du Témiscamingue et les visiteurs puissent créer eux-mêmes des parcours gourmands dont les sites ont été géoréférencés.

On veut que les gens puissent découvrir par eux-mêmes, être autonomes dans leur découverte et créer leur propre circuit. Le circuit peut être par zone géographique, par thème, par choix, mais que les gens puissent créer leur propre circuit des routes du terroir du Témiscamingue, affirme la préfète du Témiscamingue Claire Bolduc.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !