•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dépendance aux jeux vidéo : une ONG chinoise poursuit le géant Tencent

Deux mains en train de jouer à un jeu sur téléphone mobile.

Le jeu mobile «Honor of Kings», calqué sur le populaire «League of Legends», est un véritable phénomène culturel en Chine.

Photo : Tencent

Agence France-Presse

Une organisation chinoise de défense des enfants a attaqué mardi en justice le géant local Tencent, dont le jeu vidéo Honor of Kings, ultrapopulaire en Chine, est notamment accusé de créer une dépendance chez les personnes mineures.

Véritable phénomène de société dans le pays, le jeu calqué sur League of Legends, également développé par Tencent, est depuis plusieurs années dans le collimateur de parents et des médias officiels, qui l'accusent d'être trop addictif pour les jeunes.

Le Centre pékinois d'aide juridique et de recherche sur l'enfance a annoncé mardi sur un compte de réseau social avoir intenté une action au civil auprès du tribunal populaire intermédiaire numéro un de Pékin.

Contenu pornographique, violent et vulgaire

L'organisation non gouvernementale estime notamment que l'âge minimal recommandé pour jouer à Honor of Kings (12 ans) est bien trop bas eu égard à la nature du jeu, qui regorge de contenus pornographiques, violents et vulgaires.

Le centre dénonce ainsi la présence d'héroïnes virtuelles aux poses lascives et aux vêtements exposant excessivement poitrines et fesses.

Il fustige également la représentation erronée dans le jeu de certains personnages historiques. Des falsifications malveillantes qui piétinent la culture traditionnelle en donnant par exemple d'un monarque de l'antiquité chinoise l'image d'un parrain de la mafia new-yorkaise, s'insurgent les personnes plaignantes. 

Un maximum de 1 h 30 par jour pour les moins de 18 ans

Selon elles, Honor of Kings a également rendu accros de nombreux enfants. Elles accusent Tencent de ne pas vérifier avec sérieux l'âge et le temps de jeu des joueurs et joueuses qui se connectent.

Le tribunal n'a pas indiqué quelle suite serait donnée à cette action. Elle intervient le 1er juin, jour de la Fête des enfants en Chine, dans un contexte de reprise en main des groupes du secteur numérique par Pékin.

Très lucratif pour Tencent, leader chinois du jeu vidéo derrière le très populaire League of Legends, Honor of Kings est un jeu en ligne multijoueur de type arène de bataille.

Il a dépassé en 2020 les 100 millions d'utilisateurs et utilisatrices en activité quotidiennement, selon le groupe basé à Shenzhen, dans le sud de la Chine.

Tencent a renforcé l'an passé ses mesures antidépendance pour les personnes mineures en limitant le temps et l'argent qu'elles peuvent dépenser dans Honor of Kings.

Les personnes de moins de 18 ans sont autorisées à jouer jusqu'à trois heures quotidiennes pendant les vacances, mais sont limitées à 90 minutes le reste du temps.

Tencent est par ailleurs propriétaire de l'application WeChat (messagerie, fil d'actualité, réseau social, achats), incontournable en Chine avec plus de 1 milliard d'utilisateurs et utilisatrices.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !