•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un 2e poste de commandement déployé pour retrouver Anthony Boucher

20210601121042

Plus d'une vingtaine de policiers, dont certains à VTT, participent aux recherches mardi.

Photo : Radio-Canada / Dominic Martel

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) tente toujours de retrouver Anthony Boucher, 19 ans, porté disparu depuis 4 jours. Les recherches se concentrent mardi près de l’avenue Chauveau, dans le secteur du centre communautaire Michel-Labadie.

Le SPVQ a fait appel à l’unité canine pour tenter de trouver des indices sur le passage du jeune homme. Environ 25 policiers sont affectés aux recherches et le groupe tactique sera mis à contribution pour faire du repérage à l'aide d'un drone.

Anthony Boucher a les cheveux bruns courts et porte des lunettes.

Anthony Boucher, 19 ans, n'a pas été vu depuis la nuit du 28 au 29 mai.

Photo : Courtoisie / Service de police de la Ville de Québec

Anthony Boucher a été vu pour la dernière fois à son domicile du secteur Saint-Émile dans la nuit du 28 mai dernier. Les enquêteurs croient qu'il se déplace à pied et en utilisant le transport en commun.

David Pelletier, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec, en entrevue avec Radio-Canada.

David Pelletier, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec

Photo : Radio-Canada / Dominic Martel

Les policiers demandent aussi aux résidents du secteur Saint-Émile de contribuer aux recherches. On demande à tous les citoyens de faire des vérifications sur leur terrain, d'aller à l'intérieur de leur cabanon par exemple, et en dessous de leur patio, pour trouver un indice qui pourrait faire avancer l'enquête, précise David Pelletier, porte-parole du SPVQ.

C’est la deuxième fois que les policiers déploient un poste de commandement pour tenter de localiser Anthony Boucher. Vendredi, les recherches étaient concentrées à environ 5 km du centre Michel-Labadie, dans le parc industriel à proximité du boulevard Jean-Talon.

La famille craint pour la sécurité du disparu.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.