•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort au Brésil : Michel Brûlé n'a jamais voulu fuir la justice, clament ses proches

Michel Brulé au palais de justice de Québec (archives).

Michel Brulé au palais de justice de Québec (archives).

Photo : Radio-Canada

Les proches de l’éditeur Michel Brûlé se disent consternés par son décès, lundi, au Brésil. Ils sont convaincus qu’il n’a pas posé un geste volontaire afin de fuir la justice. Michel Brûlé devait affronter de nouveau la justice le 18 juin pour agression sexuelle.

Le fondateur de la maison d’édition les Intouchables est mort dans un accident de vélo, sur une pente abrupte de la région montagneuse de Guarapari, au sud-est du pays.

Le vélo de l'éditeur, contre un arbre, à la suite de l'accident.

Michel Brûlé aurait percuté un arbre, après avoir perdu le contrôle de son vélo.

Photo : Courtoisie/FTEMPOREAL.COM

L’homme de 56 ans habitait chez son frère, Martin Brûlé, depuis le mois de décembre.

Il semble avoir manqué de freins, ou la roue arrière, avec la force de freinage, a dérapé. C'est plus à pic que le mont Royal. Il a foncé dans un arbre. Lorsque je suis arrivé, il a réussi à me dire un mot, mais c'était déjà terminé. Michel va être enterré ici, raconte-t-il.

Le frère de Michel Brûlé, Martin Brûlé.

Le frère de Michel Brûlé, Martin Brûlé.

Photo : Source : entrevue Skype

Agression sexuelle

Michel Brûlé a été reconnu coupable d’agression sexuelle en octobre 2020.

Il a agressé sexuellement une femme venue lui présenter ses manuscrits à sa résidence du Vieux-Québec, en mars 2014.

L'homme d'affaires a tenté de l'embrasser avant de lui faire des attouchements aux parties intimes, par-dessus ses vêtements.

Le juge Sébastien Proulx avait qualifié sa version d'invraisemblable.

La scène de l'accident ayant causé la mort de Michel Brûlé, au Brésil.

La scène de l'accident ayant causé la mort de Michel Brûlé, au Brésil.

Photo : Courtoisie/FTEMPOREAL.COM

Il devait revenir en cour le 26 mai dernier, au palais de justice de Québec, pour les audiences sur la détermination de la peine. Il n’a toutefois pu se brancher en visioconférence.

L’audience avait donc été remise au 18 juin.

Intention de revenir

Son avocat assure qu’il n’était pas au Brésil dans l’intention de se défiler. C’est plutôt la pandémie qui l’aurait empêché de revenir.

Michel Brûlé a toujours fait face à la musique. Il ne voulait pas s'esquiver. Son billet d'avion était acheté. Il me l'a envoyé par texto et m'a envoyé également la lettre du gouvernement américain comme quoi les vols en provenance du Brésil ne pouvaient pas aller sur le territoire américain avant juillet, souligne Me Charles Brochu.

Ça l'a beaucoup affecté, mais c'est carrément un accident. Michel a essayé de retourner au Canada, mais il a été refusé. Il était même dans l'avion et ils l'ont sorti, ajoute Martin Brûlé.

Michel Brûlé lors d'une précédente entrevue.

L’éditeur Michel Brûlé a été déclaré coupable d'agression sexuelle mercredi matin au palais de justice de Québec.

Photo : Radio-Canada

Appel

Le 12 novembre, Michel Brûlé a déposé une requête pour permission de faire appel du verdict.

Attristée, sa mère, Lise Whissel, s'est brièvement entretenue avec Radio-Canada.

Mon fils était un homme bon et généreux, a-t-elle lancé au bout du fil.

Les procédures judiciaires l'ont rendu malade, selon sa mère.

Cette affaire-là l'a achevée. Il a vécu l'enfer. Ç'a fini par le tuer, commente Mme Whissel, assurant elle aussi que son fils n'a jamais essayé de se défiler de ses responsabilités.

Michel Brulé devant son affiche électorale.

Michel Brûlé devant son affiche électorale.

Photo : Radio-Canada

Réalisations

Michel Brûlé avait fondé les Intouchables en 1993. Il s’est aussi présenté comme candidat à la mairie de Montréal en 2019, avant de se retirer en raison d'allégations d'inconduites sexuelles à son endroit.

Ce que je trouve malheureux, c'est quelqu'un qui a fait beaucoup de choses dans sa vie. C'est quelqu'un qui est parti de rien, qui a monté des maisons d'édition. Il a publié bien des gens. Mais on va se souvenir uniquement des derniers moments de sa vie, estime son avocat.

C'est une personne extraordinaire, merveilleuse, d'une générosité incroyable. J'espère qu'on va aussi souligner ça et toutes ses réalisations, lance son frère.

Dossier clos

Le dossier de Michel Brûlé sera clos sans qu’il ait reçu sa peine et sans qu’il ait pu faire appel. Cette situation ne sera pas favorable, ni pour les proches de l’éditeur ni pour la victime.

Généralement, quand on embarque dans un processus judiciaire, la sentence est l'aboutissement de tout ce processus-là. Elle ne connaîtra pas non plus cet aboutissement-là. Personne n'est gagnant suite au décès de monsieur Brûlé, mentionne Me Charles Brochu.

Les réseaux sociaux se sont enflammés après l'annonce du décès de Michel Brûlé, plusieurs internautes soulignant qu’il a probablement simulé sa mort.

Une théorie sans bon sens, selon son avocat.

C'est ridicule. Dans un dossier comme celui de Michel Brûlé, vous n'allez pas en prison pour un an. Tu ne simules pas une mort pour une sentence allant d'un mois à six mois de prison, conclut-il.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !