•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestations contre le drapeau LGBTQ+ devant des écoles catholiques en Ontario

Deux drapeaux flottent.

Le drapeau de la Fierté sera hissé au bureau du Conseil scolaire de district catholique de Toronto et dans toutes ses écoles chaque mois de juin.

Photo : TCDSB/YouTube

Une série de manifestations au volant ont été organisées par un groupe de parents, au cours des deux derniers jours, pour dénoncer la décision de certaines écoles catholiques de hisser le drapeau LGBTQ+ pendant le mois de juin.

En ce début du mois de la Fierté, des parents des conseils scolaires catholiques de l'Ontario critiquent la décision de hisser le drapeau arc-en-ciel.

Une manifestation au volant a eu lieu à Welland lundi devant le Conseil scolaire catholique du district de Niagara.

Six autres mobilisations au volant sont organisées mardi à Toronto, Oshawa, Burlington, Kitchener, Guelph et Thunder Bay devant les bureaux de différents conseils scolaires catholiques.

Selon Teresa Pierre, la présidente du groupe Parents As First Educators (PAFE), les parents d'élèves ont choisi ces écoles pour que leurs enfants bénéficient d'une éducation catholique.

La décision de hisser le drapeau de la Fierté viole le choix de centaines de milliers de parents à travers l'Ontario, poursuit-elle.

Une femme.

La présidente du groupe de parents PAFE, Teresa Pierre, croit qu'il y a d'autres moyens de souligner le mois de la Fierté dans les écoles catholiques de la province.

Photo : Radio-Canada

Ces parents demandent aux conseils scolaires d'annuler la décision de lever le drapeau de la Fierté et de restaurer la confiance du public dans leur volonté et leur capacité de protéger le mandat des écoles catholiques.

Selon Mme Pierre, faire flotter le drapeau de la Fierté envoie des messages contradictoires aux élèves.

C'est très déroutant pour les enfants parce que cela va à l'encontre des enseignements de la Bible, affirme la femme de confession catholique. Nous voulons que tout le monde soit inclus, mais je ne pense pas que le drapeau soit la voie à suivre, dit-elle.

Les parents sont vraiment bouleversés. Certains se demandent s'ils devraient retirer leurs enfants de l'école pendant le mois de juin ou même complètement, raconte Mme Pierre.

La communauté est très divisée à ce sujet, ajoute-t-elle.

Le groupe de défense des droits parentaux de l’Ontario, Parents As First Educators, compte plus de 80 000 membres.

Une première pour plusieurs écoles

Certaines écoles catholiques hissent le drapeau LGBTQ+ pour la première fois cette année.

Plusieurs conseils catholiques de la province comme ceux de Niagara, Toronto, Ottawa, Waterloo, Durham, Wellington et Dufferin-Peel ont décidé de fièrement aller de l'avant.

Pour les conseils scolaires catholiques qui ont choisi de le faire, c'est une question d'amour et d'inclusion.

Nous sommes fiers de proclamer le mois de juin comme étant le mois de la Fierté en solidarité avec les élèves, le personnel et les alliés de la communauté LGBTQ2+. Avec notre croyance en la valeur et la dignité de chaque personne, nous démontrons les valeurs évangéliques d'amour, d'inclusion, de compassion et de soin pour tous, écrit le Conseil scolaire de district catholique de Toronto (TCDSB) sur Twitter.

Le Conseil scolaire catholique du district de Niagara hissera le drapeau arc-en-ciel pendant une semaine. Selon son directeur de l'éducation, Camillo Cipriano, le fait de lever le drapeau de la Fierté devrait être considéré comme un symbole de solidarité et de soutien.

Le Conseil scolaire catholique du district de Niagara reconnaît chaque personne comme un enfant de Dieu, parfaitement fait, tel qu'il est.

De son côté, le Conseil scolaire catholique de district de Hamilton-Wentworth (HWCDSB) ne hissera pas le drapeau arc-en-ciel dans ses écoles en juin.

La Coalition pour la diversité queer trans de Hamilton (QTDC) s'est dite profondément déçue et profondément attristée. Selon ses membres, le conseil scolaire rejette les élèves de la communauté LGBTQ+.

Trop peu, trop tard

Le fait que cette année c’est la première fois que plusieurs écoles catholiques vont lever leurs drapeaux, selon moi, ce n'est pas assez, et [ça arrive] trop tard, pense le cofondateur de Yohomo.ca, Philippe Villeneuve.

Phil Villeneuve pose derrière dans un studio de Radio-Canada.

Phil Villeneuve, cofondateur et rédacteur de la communauté Web Yohomo.ca

Photo : Radio-Canada / Claudia Hébert

De joindre la conversation entourant l'inclusion en 2021 démontre simplement [à quel point] les écoles catholiques sont déconnectées, ajoute-t-il.

À Toronto, la Ville a hissé les drapeaux arc-en-ciel et transgenre mardi après-midi avant de les mettre en berne à la mémoire des 215 enfants autochtones retrouvés inhumés sur le site d'un ancien pensionnat de Kamloops, en Colombie-Britannique.

Avec des informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !