•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Confusion autour de la deuxième dose d'AstraZeneca

Des gens font la file devant un centre commercial.

Les gens faisaient la file à l'extérieur de la clinique de vaccination de Place du Royaume.

Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Radio-Canada

Avant une clarification apportée par le ministre de la Santé, Christian Dubé, la première journée de distribution des rendez-vous pour les deuxièmes doses d'AstraZeneca au Saguenay s'est amorcée dans la confusion, lundi.

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean a 3000 doses à distribuer. Les rendez-vous ont commencé à être accordés samedi à Roberval et à Dolbeau-Mistassini. L'opération a débuté lundi à Alma, Chicoutimi, La Baie et Jonquière. Les gens doivent se présenter pour obtenir un coupon, sur lequel le jour et l'heure de leur rendez-vous sont indiqués.

Ainsi, certaines personnes se sont présentées dans l'espoir d'obtenir plus rapidement leur seconde dose et ont été invitées à revenir une fois les huit semaines de délais passées. D'autres ont cependant réussi à obtenir, par erreur, leur coupon quand même avant les huit semaines recommandées. Seules les personnes qui ont reçu leur première dose d'AstraZeneca avant le 3 avril sont admissibles à la campagne en cours.

Micheline Lavoie, Rencontrée à la clinique de Place du Royaume, à Chicoutimi, a reçu sa première injection avec de l'AstraZeneca le 24 avril. Elle est venue s'informer lundi matin pour savoir si elle pouvait devancer la deuxième étape. On lui a d'abord dit que ce n'était pas possible avant de finalement lui accorder un coupon, à sa grande surprise, pour un rendez-vous mardi.

Dans la même situation, à Jonquière, Michel Tremblay a dû rebrousser chemin. Je trouve ça malheureux, ils auraient dû être plus clairs dans leurs affaires. Là, ils ne sont pas clairs du tout, a-t-il déploré.

Le CIUSSS va clarifier les consignes

Le directeur de la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Marc Thibeault, a précisé qu'il doit s'écouler huit semaines entre les deux doses d'AstraZeneca.

Le fabricant parlait lui de quatre semaines, donc de 28 jours. Il y a eu confusion, même à l'intérieur de certains de nos sites, des gens qui ont reçu des coupons pour 28 jours, ils ne pourront pas être vaccinés. Il va falloir qu'ils attendent leur 56e jour pour être vaccinés.

Le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean entend continuer ses efforts pour clarifier le message. Il souhaite par ailleurs que les gens puissent éventuellement devancer leur rendez-vous pour la deuxième dose d'AstraZeneca en utilisant le portail Clic Santé. Cette façon de faire n'est pas possible pour l'instant.

D'après un reportage de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !