•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amqui reçoit 3,3 M$ pour le gymnase au CMÉC et la rénovation du Carrefour-Sportif

Un croquis de l'intérieur du futur gymnase d'Amqui.

Un croquis de l'intérieur du gymnase qui doit être construit au Centre matapédien d'études collégiales, à Amqui.

Photo : Ville d'Amqui

Amqui reçoit 3,3 millions de dollars de Québec et d'Ottawa pour la construction d'un gymnase au Centre matapédien d'études collégiales (CMÉC) et pour la rénovation du Carrefour-Sportif.

Le premier projet, pour lequel un partenariat a été établi entre la Ville d'Amqui et le Cégep de Rimouski, prévoit la construction d'un gymnase sur les terrains du CMÉC.

Les coûts de réalisation de ce projet sont évalués à 3 millions de dollars et le programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) fournira 2 203 988 dollars.

Je pense que le projet se démarquait par sa capacité d'avoir l'adhésion de l'ensemble de la collectivité. Je pense que c'est un élément qu'il faut retenir.

Une citation de :Pierre d'Amours, maire d'Amqui

Le nouveau gymnase sera un facteur attractif pour de nombreux étudiants qui souhaitent poursuivre des études de niveau collégial en leur assurant de disposer d’infrastructures adéquates pour la pratique de leur sport, indique, par communiqué, le directeur général du Collège de Rimouski, François Dornier.

Un croquis du gymnase qui pourrait être construit près du Centre matapédien d'études collégiales.

Le projet de gymnase, qui serait construit dans le stationnement du Centre matapédien d'études collégiales, à Amqui, représente des investissements de 3 millions de dollars, dont plus de deux tiers sont assumés par le programme PAFIRS.

Photo : Ville d'Amqui

Le second projet prévoit la rénovation des installations du secteur du Carrefour-Sportif, qui comprend notamment les environs de l'aréna d'Amqui.

Il est prévu que le stationnement soit revu, de même que les terrains de balles et ceux de tennis.

Le parc de planche à roulettes doit être entièrement refait et un terrain de basketball doit être ajouté aux installations.

Le bloc sanitaire doit aussi être reconstruit pour bien répondre aux besoins des usagers.

Ce deuxième projet représente un investissement de plus de 1,6 million de dollars. Le programme PAFIRS offrira un financement de 1 097 374 dollars pour la réalisation de ce projet.

10 autres projets reçoivent du financement dans la région

Dix autres projets d'infrastructures récréatives et sportives ont reçu du financement de la part du programme PAFIRS dans la région.

Ce financement de la part de Québec et d'Ottawa totalise près de 4,3 millions de dollars.

Un montant de près de 1,5 million de dollars est notamment consenti à la réfection et à la mise aux normes de la piscine régionale des Basques, à Trois-Pistoles.

Montants consentis dans le cadre du programme PAFIRS

Biencourt :

Rénovation de la patinoire extérieure et aménagement d'une surface de hockey de terrain (deck-hockey) : 64 932 $

La Pocatière :

Mise à niveau du boisé Beaupré : 75 955 $

Les Méchins :

Réfection de la promenade du parc Vue sur la mer : 31 108,50 $

Saint-Antonin :

Construction du chalet d'accueil du club de ski de fond de Saint-Antonin : 64 276,50 $

Saint-Eusèbe :

Rénovation de la patinoire : 45 140,50 $

Saint-Léandre :

Aménagement d'un terrain de jeux d'hiver et d'été pour tous : 49 543,50 $

Saint-René-de-Matane :

Construction d'une aire de services pour les utilisateurs de la patinoire : 44 265,00 $

Témiscouata-sur-le-Lac :

Rénovation et mise aux normes du terrain de baseball : 152 536,00 $

Trois-Pistoles :

Réfection et mise aux normes de la piscine régionale des Basques : 1 482 580,50 $

Val-Brillant :

Amélioration des installations du parc municipal : 110 001,50 $

Par communiqué, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, salue l'annonce de ce financement pour la construction et l'amélioration d'infrastructures sportives à Amqui et ailleurs dans la région.

Le député rappelle toutefois que d'autres projets sont toujours en attente de financement de la part de Québec dans la région.

Je tiens à rappeler à la ministre Isabelle Charest que la construction du nouveau complexe aquatique de Matane fait partie des projets incontournables pour La Matanie. D’autres projets comme la construction d’un nouveau centre des loisirs à Saint-Ulric, l’aménagement de jeux d’eau à Mont-Joli, la construction d’un nouveau parc à Price et la réfection du Centre polyvalent de Saint-Gabriel-de-Rimouski sont également en attente d’une participation de Québec, soutient Pascal Bérubé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !