•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une 2e dose de Pfizer ou de Moderna pour les personnes vaccinées avec AstraZeneca

Un panier contenant des vaccins. AstraZeneca/Covishield

Les personnes vaccinées avec AstraZeneca doivent satisfaire aux critères d’admissibilité pour les deuxièmes doses.

Photo :  CBC / Evan Mitsui

Les personnes qui ont reçu une première dose du vaccin AstraZeneca-Covishield peuvent maintenant recevoir une deuxième dose avec les vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna. Elles doivent, pour ce faire, répondre aux critères d’admissibilité pour les deuxièmes doses.

La santé publique du Manitoba a changé de cap en se basant sur une étude espagnole.

Selon ses résultats, inoculer une deuxième dose de vaccin à ARNm après une première dose du vaccin d'AstraZeneca permet d'obtenir une bonne réponse immunitaire, indique la médecin en chef du ministère de la Santé et des Aînés et responsable du groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19, Joss Reimer.

La santé publique du Manitoba attendait les résultats d’une étude britannique, qui devait être publiée à la fin du mois de mai, avant de se positionner sur le choix du vaccin approprié comme seconde dose après une première dose du vaccin d'AstraZeneca. 

La sortie de ces données arrivait à un moment idéal, avant que les premiers receveurs du vaccin d'AstraZeneca n'atteignent leur limite de 12 semaines, dit la Dre Reimer.

La publication de cette étude a été repoussée en juin, ce qui a changé la donne, selon elle.

Le délai minimum entre les deux doses de vaccin est de 28 jours, selon le fabricant. La santé publique recommande toutefois aux Manitobains d’attendre huit semaines entre ces deux doses de vaccins différents, car c’est dans ces conditions que l’étude espagnole a été menée et que les résultats concluants ont été obtenus. 

Il y a de plus en plus de preuves que le délai minimum entre les deux doses du fabricant n’est pas idéal, ajoute la Dre Joss Reimer. On obtient bien une meilleure réponse immunitaire en attendant plus longtemps avant d’avoir sa seconde dose que les trois ou quatre semaines [recommandées par le fabricant].

Un approvisionnement plus important en vaccins à ARNm

Les risques du vaccin d’AstraZeneca sont très faibles, mais on veut qu’ils soient encore plus faibles avec ces vaccins Pfizer-BioNTech ou Moderna, souligne la Dre Reimer. 

Ce changement d’approche au sujet de la deuxième dose du vaccin AstraZeneca s’explique notamment par un approvisionnement plus important en vaccins à ARNm dans la province, dit-elle.

Le vaccin d'AstraZeneca reste efficace, et les Manitobains qui l’ont reçu ont fait le bon choix, a souligné à plusieurs reprises la responsable du groupe de travail sur la vaccination dans la province. 

Vous avez choisi le premier vaccin qui vous a été offert, vous avez été protégés de la COVID-19 des semaines plus tôt et vous avez aussi protégé les gens autour de vous, a ajouté la Dre Reimer. [...] Le vaccin d’AstraZeneca a joué un rôle crucial pour prévenir les décès et les hospitalisations.

Quelque 3700 doses d'AstraZeneca toujours disponibles

Les doses du vaccin AstraZeneca continueront d’être utilisées dans la province pour ceux qui ne peuvent pas recevoir de vaccin à ARNm, en raison notamment d’allergies.

Par ailleurs, Santé Canada a décrété que les doses d'AstraZeneca censées expirer lundi pouvaient être utilisées jusqu'au 1er juillet, indique la Dre Reimer. 

Elle précise que 3700 doses de ce vaccin sont encore disponible dans les pharmacies et les cliniques médicales de la province. 

Les risques de développer des caillots sanguins sont par ailleurs plus faibles dans les secondes doses, indiquent les autorités sanitaires de la province. 

« Une deuxième dose d'AstraZeneca reste plus efficace qu'aucune deuxième dose. »

— Une citation de  Joss Reimer, groupe de travail du Manitoba sur la campagne de vaccination contre la COVID-19

Admissibilité à la deuxième dose étendue 

Les Manitobains qui ont reçu leur première dose de vaccin le 8 avril ou avant sont quant à eux admissibles à recevoir leur deuxième dose. Ils peuvent prendre leur rendez-vous dès maintenant.

Ceux qui ont reçu leur première dose le 13 avril ou avant pourront prendre leur rendez-vous de seconde dose dès 11 h 45, mardi.

La question de l’interchangeabilité des vaccins Moderna et Pfizer-BioNTech pour les première et deuxième doses fait également l’objet de discussions. La Dre Reimer espère que l’étude britannique attendue depuis plusieurs semaines sur les secondes doses fournira des données probantes à ce sujet. 

Le Manitoba maintient qu'il pourra injecter toutes les secondes doses à la population d’ici la fin du mois de juillet. 

La province dénombre 303 nouveaux cas lundi et un nombre record de 107 patients Manitobains en soins intensifs. Parmi eux, 71 patients ayant la COVID-19 sont soignés dans des unités de soins intensifs de la province, 35 autres sont soignés dans des hôpitaux en Ontario, et 1 patient a été transféré en Saskatchewan. 

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !