•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de logements : un nouveau service d'aide téléphonique créé à Rimouski

Des logements sociaux à Rimouski.

Le taux d'inoccupation des logements à Rimouski est à son niveau le plus bas des cinq dernières années, selon les données de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

La Ville de Rimouski met en place un service téléphonique d’urgence d’aide à la recherche de logement, le SARL, en partenariat avec l’Office d’habitation Rimouski-Neigette (OHRN).

Dès mardi matin, les citoyens pourront composer le 581 472-7275 pour parler à un intervenant de l'Office d'habitation Rimouski-Neigette (OHRN).

Ce service s'adresse à toutes les personnes qui recherchent présentement un logement ou qui risquent de se retrouver sans logement à court terme.

À Rimouski, le taux d'inoccupation des logements est de 0,9 % présentement, soit le taux le plus bas depuis les cinq dernières années, selon les données de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Ce taux se situait à 4,9 % en 2016.

Ce faible nombre de logements disponibles rend la recherche d'appartements difficile pour de nombreux résidents et familles à Rimouski.

Selon le directeur général de l'OHRN, Alain Boulianne, la ligne téléphonique permettra à l'organisme d'être plus facilement joignable et de dresser un meilleur portrait de la situation actuelle.

Il a ajouté que depuis février dernier, l'organisme a eu à gérer plus de 36 dossiers jugés très urgents.

Sur ces 36 dossiers-là, il resterait à peu près quatre dossiers qui, pour l'instant, sont non résolus. Ce qui veut dire que ce sont des gens qui, techniquement, tomberaient en situation d'itinérance.

Une citation de :Alain Boulianne, directeur général de l'Office d'habitation Rimouski-Neigette

La création de cette ligne téléphonique a nécessité le versement d'une aide financière de 25 000 $ de la part de la Ville de Rimouski.

Selon le maire, Marc Parent, le conseil municipal est préoccupé par la situation de la rareté de logements qui sévit à Rimouski.

Clairement, la situation qu'on vit à Rimouski est extrêmement préoccupante. [...] Il y a des gens qui tentent désespérément de se trouver un logement.

Une citation de :Marc Parent, maire de Rimouski

On se devait de contribuer financièrement pour mettre sur pied ce programme, se tourner vers des experts, a-t-il soutenu en conférence de presse.

Le maire a également mentionné que des lignes téléphoniques d'aide similaires existent déjà dans d'autres villes de la province, comme Montréal, Gatineau ou Québec.

Service d'aide à la recherche de logement (SARL)

Accessible gratuitement dès le 1er juin au 581 472-7275

  • Du lundi au jeudi, de 9 h à 16 h
  • Le vendredi, de 9 h à 12 h

Les agents qui répondront aux appels pourront fournir de l'information générale sur l'offre locative sur le territoire et sur les services de déménagement ou d'entreposage.

Ils pourront aussi exposer les différentes options sur le marché, mettre en lien certaines personnes avec des propriétaires et en accompagner d'autres, en fonction de leur situation particulière.

La Ville de Rimouski invite par ailleurs les propriétaires qui disposeraient de logements libres à en faire part à l'OHRN.

Un manque criant de logements libres

Près d'une trentaine de familles sont toujours à la recherche d'un logement dans la MRC, selon les données du Comité logement Rimouski-Neigette.

Ce comité salue l'annonce de la Ville et espère que cette initiative aidera les personnes qui en ont besoin à trouver un logement ou, du moins, un hébergement temporaire d'ici au 1er juillet.

Il souhaite également que des solutions pour l'entreposage de biens soient trouvées pour des familles qui ont trouvé un logement plus petit que ce dont elles avaient besoin et qui devraient donc entreposer certains de leurs biens.

Un ourson en peluche rose sur un plancher.

Ce sont surtout les familles qui ont besoin de logements plus spacieux qui peinent à trouver ce dont ils ont besoin. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Rick Gibbs

L'un des intervenants communautaires du comité, Alexandre Cadieux, affirme que ce sont les familles et ceux qui cherchent des logements plus spacieux qui éprouvent le plus de difficulté à trouver un logement qui leur convient.

Ce sont des loyers qui ont augmenté énormément aussi. Des gens qui sont arrivés dans de nouveaux appartements et qui ont accepté des hausses de loyers incroyables, des 30, 40, 50, 100, 150 $ de plus que ce qui était payé, poursuit-il.

C'est une augmentation du prix sur le marché locatif, à Rimouski, qui est là pour rester.

Une citation de :Alexandre Cadieux, intervenant communautaire au Comité logement Rimouski-Neigette

Selon Alexandre Cadieux, des personnes qui peinent à trouver un appartement ont contacté le Comité beaucoup plus tôt qu'à l'habitude cette année.

Est-ce que des gens vont être à la rue? C'est dur à dire. Le monde est quand même débrouillard. Ils quittent la région, ils vont rester à des endroits inadéquats, ils vont rester chez des amis, de la famille, soutient l'intervenant.

Avec des informations d'Alexandre Courtemanche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !