•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle image du « centre-ville » de la Voie lactée

Image montrant des filaments de gaz surchauffés et des champs magnétiques au centre de la Voie lactée.

Des filaments de gaz surchauffés et des champs magnétiques tissent une tapisserie d'énergie au centre de la Voie lactée.

Photo : NASA/CXC/UMass/Q.D. Wang; Radio: NRF/SARAO/MeerKAT

Radio-Canada

La carte du « centre-ville » de notre galaxie la Voie lactée a été publiée par des astronomes américains.

Cette nouvelle image du centre galactique montre des panaches de gaz surchauffés et des champs magnétiques qui tissent une toile d'énergie s’étendant sur des centaines d’années-lumière. Elle a été réalisée par l’astronome Daniel Wang et ses collègues de l’Université du Massachusetts, à Amherst, en combinant des données provenant de l’observatoire à rayons X Chandra de la NASA et du radiotélescope MeerKAT, situé en Afrique du Sud.

Image montrant des filaments de gaz surchauffés et des champs magnétiques au centre de la Voie lactée. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des filaments de gaz surchauffés et des champs magnétiques tissent une tapisserie d'énergie au centre de la Voie lactée.

Photo : NASA/CXC/UMass/Q.D. Wang; Radio: NRF/SARAO/MeerKAT

La galaxie est un véritable écosystème, affirme le Pr Wang dans un communiqué.

Nous savons que les centres galactiques sont des milieux très dynamiques et qu’ils jouent un rôle énorme dans l’évolution des galaxies, explique le scientifique.

Et pourtant, ce qui se passe au centre de notre propre galaxie, la Voie lactée, est difficile à observer, malgré sa proximité relative avec la Terre, car il est obscurci par un épais brouillard de gaz et de poussière.

Une citation de :Daniel Wang

Repères

  • La Voie lactée est une galaxie spirale;
  • Au centre se trouve un noyau brillant, appelé bulbe, d’où partent des bras spiralés qui forment un immense disque aplati;
  • Au centre du bulbe se trouve Sagittarius A*, un trou noir supermassif dont la masse équivaut à 4 millions de fois celle du Soleil;
  • Le bulbe et le disque sont entourés par une région de forme sphérique appelée le halo;
  • La Galaxie comprend plus de 100 milliards d’étoiles, des poussières et des gaz interstellaires;
  • Notre Soleil est situé sur l'un des bras spiraux, à environ27 000 années-lumière (1 AL = 9460 milliards de kilomètres) du centre de la Voie lactée.

Une image très précise

L’image, la plus précise publiée à ce jour, montre deux panaches qui émergent de la région centrale de la Voie lactée proche du trou noir massif Sagittarius A*. Elle offre un point de vue plus loin au-dessus et au-dessous du plan galactique que les images précédentes.

Représentation artistique du trou noir associé à la radiosource Sagittarius A*.

Représentation artistique du trou noir associé à la radiosource Sagittarius A*

Photo : NASA

Le plan galactique est situé au milieu de la zone (disque) où se trouve la plus grande partie des étoiles d'une galaxie de forme aplatie, comme le sont les galaxies spirales.

Les régions en orange, vert, bleu et violet montrent les différentes intensités de rayons X obtenues par Chandra. Les données radio de MeerKAT sont visibles dans les teintes de lilas et de gris.

En outre, les scientifiques sont intrigués par la présence d'un filament de rayons X (appelé G0.17-0.41), situé près du panache sud.

Ce filament révèle un nouveau phénomène. C'est la preuve qu'un événement de reconnexion du champ magnétique est en cours. […] Ce fil ne représente probablement que la partie émergée de l'iceberg du phénomène, affirme le Pr Wang.

Un événement de reconnexion de champ magnétique se produit lorsque deux champs magnétiques opposés sont forcés de fusionner, libérant une énorme quantité d'énergie.

Il s'agit d'un processus violent à l'origine de phénomènes comme les éruptions solaires, qui produisent une météo spatiale suffisamment puissante pour perturber les réseaux électriques et les systèmes de communication sur Terre. Elles produisent également les spectaculaires aurores boréales, ajoute le Pr Wang.

Les astrophysiciens estiment que le phénomène de reconnexion magnétique se produit également dans l'espace interstellaire, et qu'il a tendance à se produire aux limites extérieures des panaches situés au centre de la Voie lactée.

Le détail de cette étude est publié dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !