•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec assouplit les critères d’admission pour l’accès aux HLM

Un terrain de basketball à côté d'un HLM.

Québec assouplit les critères d’admission pour l’accès aux habitations à loyer modique.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Ismaël Houdassine

Alors que les déménagements du 1er juillet arrivent à grands pas, présageant une possible crise du logement au Québec, le gouvernement Legault a annoncé la disponibilité de 700 logements vacants dans des habitations à loyer modique (HLM), et ce, aux quatre coins de la province.

Les critères d’admissibilité ont également été assouplis afin d’étendre à un plus large segment de la population l’accès aux appartements abordables. Même si ces critères varient selon les régions, le gouvernement promet une certaine souplesse dans l'application des règles.

En entrevue lundi sur les ondes de RDI Matin, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a expliqué avoir rencontré les maires de plusieurs villes et fait le tour des offices d’habitation du Québec, et tous lui ont suggéré d’assouplir certaines réglementations en ce qui concerne l’accès à un HLM.

C’est incroyable de voir qu’il y avait des appartements disponibles depuis des années, a-t-elle ajouté. Il fallait assouplir quelques critères et c’est ce que l’on fait présentement après avoir négocié avec le fédéral, tout cela en respectant les listes d’attente.

25 000 ménages montréalais sur la liste d'attente

Dans les municipalités où il n’y a pas de liste d’attente, le ministère a indiqué qu’une plus grande flexibilité sera accordée aux critères de revenu afin d’accroître à un plus grand nombre l’accès aux logements à loyer modique. Au total, c’est 14 régions qui vont pouvoir libérer 700 logements au minimum, a précisé Mme Laforest.

Notons que l’annonce de la ministre s'ajoute aux 100 millions de dollars débloqués par le provincial et le fédéral pour la rénovation de 517 logements dans des HLM à Montréal. Cumulativement, les investissements s'élèvent à 730 millions de dollars pour la construction de plus de 8000 logements sociaux au Québec.

En vue du 1er juillet, Mme Laforest a aussi donné l’autorisation aux offices d'habitation de réserver des logements privés. Selon les derniers chiffres communiqués par la mairesse de Montréal, Valérie Plante, plus de 25 000 ménages se trouvent sur la liste d’attente d’un logement social à l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM).

Même si la Fédération des locataires d’habitations à loyer modique du Québec (FLHLMQ) se félicite de l’annonce faite par la ministre, elle estime que le gouvernement n’en fait pas suffisamment pour remédier au manque de logements HLM. Il y a plus de vingt ans que cette situation aurait dû être corrigée, a déclaré l’organisme par voie de communiqué.

Elle [la ministre] devrait aussi mettre rapidement en place une liste centralisée des HLM vacants afin que les familles de Montréal, Québec ou Gatineau puissent savoir qu’il existe des logements à bas loyer disponibles ailleurs au Québec.

Une citation de :Fédération des locataires d’habitations à loyer modique duQuébec

La FLHLMQ croit que la mesure ne sera pas suffisante pour résoudre le problème dans un très grand nombre de petites municipalités au Québec. Elle montre notamment du doigt certaines pratiques restrictives menées par des offices d’habitations. À vrai dire, les offices peuvent adopter 22 règlements facultatifs sur l’attribution des HLM.

À ce titre, la fédération appelle la ministre à mettre fin à ces pratiques en ouvrant l’accès aux HLM sans restriction, à tout le Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !