•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des remises de diplômes encore marquées de restrictions dans les écoles de l’Î.-P.-É

Un groupe d'étudiants lors de leur graduation.

Contrairement à l’an dernier, quand le gouvernement de la province a freiné la tenue d’événements plus nombreux, la santé publique autorise une augmentation du nombre de convives à compter du 8 juin, selon son plan de déconfinement.

Photo : The Associated Press / Mark Felix

Les écoles françaises de l’Île-du-Prince-Édouard préparent leurs remises de diplômes sous le signe de la pandémie pour une deuxième année de suite.

Alors que certaines écoles misent sur des événements plus petits, d’autres profitent de la flexibilité des règles sanitaires pour accueillir davantage d'invités lors des cérémonies.

Le plan de déconfinement de l’île prévoit un allégement des restrictions liées aux rassemblements à compter du 8 juin.

La limite du nombre de participants passera de 100 à 200 personnes. Mais ceux-ci doivent être organisés par cohortes de 50 personnes à la fois.

Les comités organisant ces événements doivent toujours obtenir une approbation de la santé publique.

Isabelle Savoie-Jamieson pose pour la photo devant un mur de briques et la porte de l'école François Buote.

Isabelle Savoie-Jamieson, directrice de l’École François Buote, a expliqué, dans une déclaration écrite envoyé à Radio-Canada, que la planification de la remise de diplôme est déjà très avancée et qu'il est trop tard pour apporter des changements.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

Un changement de dernière minute qui ne bouleverse pas les plans de l’École François Buote pour sa remise de diplômes.

La directrice de l’école, Isabelle Savoie-Jamieson, explique que la préparation de l’événement était déjà finalisée lorsque la province a présenté son plan de déconfinement.

L’école francophone de Charlottetown organise un banquet le 18 juin et une cérémonie de remise des diplômes le 22 juin.

L’établissement maintient une limite de 50 personnes participant aux événements, soit la même formule que l’an dernier.

On ne voulait pas planifier un événement pour 100 personnes ou pour plus de 50 personnes, et ensuite être obligés de couper.

Une citation de :Isabelle Savoie-Jamieson, directrice de l'École François Buote, à Charlottetown

Les élèves se réjouissent, de leur côté, de la formule des événements, même avec les restrictions quant au nombre d’invités.

Je suis toujours content de pouvoir encore célébrer ma graduation, parce que j’ai des cousins en Ontario qui ne seront pas capables de faire la même chose en personne, souligne Luca Leclair, élève de la douzième année à l’École François Buote.

Luca LeClair  et Mounzer Al Mayaleh pose pour la photo en toge de collation de grades.

Luca Leclair (à gauche) et Mounzer Al Mayaleh (à droite) étudient à la douzième année à l’École François-Buote, l'école française de Charlottetown.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté Luca Leclair et Mounzer Al Mayaleh

Les finissants de cette école pourront inviter seulement deux personnes à leur cérémonie de remise de diplômes.

Évidemment, ce n’est pas trop similaire à ce qui avait dans les années précédentes, mais c’est quand même très bien qu’on puisse célébrer un peu, ajoute Mounzer Al Mayaleh, aussi élève de la douzième année à l’École François Buote.

Rachel Arsenault, dont la fille Olivia fréquente l'école François-Buote, explique qu'elle est déçue de la situation, mais qu'elle comprend les raisons pour lesquelles l'événement sera encore petit cette année.

Les élèves connaissent plus de deux personnes et auraient aimé partager leur joie avec les personnes qui les entourent tous les jours, mais ils savent que ce n’est pas possible, explique Rachel Arsenault.

Des événements à l'intérieur plus nombreux

La direction de l’École Évangéline mise quant à elle sur un événement à l’intérieur avec plus de convives que l’an dernier.

En 2020, l’école avait adopté le modèle ciné-parc pour la remise de diplômes.

Cette année, l’établissement scolaire francophone de la région Évangéline prépare trois événements.

Un banquet est prévu le 18 juin au Village Musical Acadien ainsi qu’une messe et la collation de grades le 20 juin, au Centre de récréation Évangéline.

L’école prévoit d'accueillir 100 personnes à l’intérieur lors des événements.

Cette année, on a plus de flexibilité alors les parents invités les finissant peuvent venir fêter avec nous avec quelques employés de l’école.

Une citation de :Paulette Leblanc, directrice de l’école Évangéline

Paulette Leblanc, directrice de l’école Évangéline, a déclaré que le plan de déconfinement de la province n'entraînera pas de modifications immédiates dans l’organisation de la remise des diplômes.

Toutefois, le comité d’organisation évaluera encore la possibilité d’augmenter le nombre de convives, en fonction de nouvelles règles de la province annoncées la semaine dernière.

Paulette LeBlanc pose pour la photo. Derrière elle, il y a plusieurs photos de jeunes.

Paulette LeBlanc, directrice de l’École Évangéline, se dit très satisfaite d'avoir accueilli l'une des visites de la tournée du projet Livres LGBTQ+.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

Au total, 33 élèves des écoles Évangéline et François Buote auront finalisé leurs études secondaires cette année.

La grande majorité des cours dans les écoles de l'île ont été donnés en personne, malgré la pandémie.

Les élèves du secondaire de la province ont dû suivre deux semaines de cours à la maison en décembre dernier à cause d’une éclosion de cas de COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !